Traitement inhumain, cruel et sadique des réfugiés syriens par le régime algérien

5

ALGÉRIE (Tamurt) – Des centaines de milliers de ressortissants syriens fuient l’horreur de la guerre civile et du terrorisme dans leur pays à la recherche d’une terre d’accueil dans l’espoir de vivre dans la dignité et la sécurité. Des milliers d’entre eux sont parvenus à trouver refuge en Algérie, via ses frontières poreuses, contrairement aux déclarations mensongères des responsables politiques et sécuritaires algériens affirmant qu’elles étaient totalement verrouillées.

Cette forfaiture du régime algérien s’explique tout simplement par l’incapacité des responsables algériens d’assumer leurs  responsabilités internationales sur les plans éthique, moral et politique à l’endroit de la tragédie humanitaire qui frappe le peuple syrien de plein fouet ; une tragédie exploitée de manière immonde et ignoble par les dirigeants algériens dans le seul but de déstabiliser son voisin, le Maroc. Nul ne peut contester, à la date du 12 mai 2017, l’exploitation immorale à laquelle s’adonnent les responsables d’Alger et sa soldatesque dans la manipulation sadique et sinistre de la détresse des réfugiés syriens et autres pour l’instrumentaliser à des fins bassement politiciennes.

Poursuivant ses manœuvres sadiques et barbares, les responsables politiques et militaires algériens ont, une nouvelle fois, exploité, le 17 avril 2017, la détresse extrême d’une cinquantaine de réfugiés syriens ayant fui la guerre en les encerclant, alors qu’ils devaient s’approvisionner en eau, puis les déporter dans des conditions abominables vers la frontière algéro-marocaine. Ces 56 réfugiés syriens, dont 20 femmes et 20 enfants, vivent à l’heure actuelle dans des conditions atroces, sans aucune assistance humanitaire des autorités algériennes et les organisations humanitaires internationales ne pipent pas un mot sur ce drame humain en raison de leur accointance connue avec le régime algérien.

Farid Mnebhi pour Tamurt

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici