La presse algérienne se rappelle que Haddad est kabyle

9

ALGERIE (Tamurt) – Juste après la publication par le journal français « Le Monde » des comptes secrets de Haddad, le patron des patrons algériens, certains titres de la presse algérienne, notamment électronique, se sont empressés de qualifier Ali Haddad de Kabyle. Auparavant il était considéré toujours comme algérien.

Une manière de salir la Kabylie par les traîtres du régime. Sachant que le nom de Haddad sera évoqué par la presse internationale, les journalistes algériens se sont empressés de mettre en avant sa Kabylité. Une manière de faire l’amalgame et faire croire au monde entier qu’une bonne partie des kabyles fait partie du régime algérien. Certes, Haddad est un homme du régime, certains militaires aussi, mais ce genre de traîtres se compte sur les doigts d’une seule main. Ce ne sont pas tous les kabyles qui sont milliardaires et qui font partie du pouvoir Algérien comme ce Haddad qui a émergé de nulle part.

Les journalistes qui  excellent dans ce genre de désinformation ne sont que des opportunistes. D’autres, heureusement, et même s’ils travaillent dans des journaux très proches du régime, refusent toujours ce genre de désinformation et de dénigrement de la Kabylie.  Pour le cas de Haddad, il faut dire qu’il est renié par les kabyles à commencer par les habitants de sa localité Azzefoun, au même titre qu’Ahmed Ouyahia, Khalida Toumi et Amara Benyounès.

Ravah Amokrane 

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici