Vague de colère et d’indignation contre l’organisateur de Miss Kabylie

8
Ait Ahmed et Miss Kabylie

KABYLIE (Tamurt) – L’affaire d’harcèlements  sexuels dont est victime miss Kabylie 2017, Amira  Mokrani, est loin de connaître son épilogue. Les déclarations et les accusations très graves de la victime sur les ondes de la radio Canut, ont provoqué de nouveau une vague  de colère mais surtout d’indignation en Kabylie.

Sur les réseau sociaux, des milliers d’internautes demandent à toutes les filles kabyles et à leurs parents de boycotter ce concours de la honte. Des milliers de personnes aussi ont apporté leur soutien à la victime, Amira Mokrani, et ont salué son courage. La plupart se demandent pourquoi l’organisateur et sa femme, accusés de proxénétisme par au moins trois anciennes miss, ne sont pas traduits devant la justice. « Au début j’ai cru qu’il s’agit d’amplification médiatique de cette affaire, mais en écoutant sur la radio Canut Amira Mokrani apporter des révélations accablantes, je suis vraiment consterné. L’organisateur veut même pousser la jeune étudiante dans la débauche en la présentant à des hommes d’affaires à Tizi-Ouzou », lit-on sur un commentaire d’un des articles consacrés à cette affaire.

Plusieurs sites d’informations kabyles sont revenus en détails sur cette affaire qui commence à prendre de l’ampleur. Mourad Aït Ahmed et sa femme sont dans de sales draps. En guise de réaction, l’organisateur n’a pas manqué d’insulter sa victime. « Il faut se renseigner sur la réputation de cette fille à Vughni et à l’université de Tizi-Ouzou », ose-t-il réagir par rapport à notre article sur les révélations de la victime à la radio Canut. Une manière pour Mourad Aït Ahmed de mépriser encore sa victime, au lieu de donner des explications.

Ravah Amokrane 

8 COMMENTAIRES

  1. franchement,on parle de justice dans un pays ou elle n’exite pas.alors arreter la seul justice est de la rendre soi meme c’est de le tuer.

  2. …lancer une action en justice n’est pas simple quant à l’apport de preuves surtout dans un cas de « huis clos »; ce serait la parole de l’une, contre celle de l’autre qui conduirait directement à un acte nul et non avenu et sans appel possible…d’où les récidives de l’individu.

  3. Vous vous étonnez que cet homme ne soit pas traduit en justice ? vous êtes drôles ! ça s’indigne, chicane, piaille pour rien. Les miss, leur famille ou autres ont-ils déposé une quelconque plainte ? non…alors cessez de brailler. La miss a parlé…ses géniteurs sont où ???

  4. Azul oui cette femme a vraiment du courage il faut la saluée comme il ce dois comment laissés Ces pervers faire avec tout impunite on veut plus de gens pareil ici

  5. le drapeau kabyle a étais enlevé le poteau scier a la tronçonneuse par des salafiste barbu daechiste au cœur de la Kabylie tawrirt mokrane et je n’est lus aucun article ni indignation des journalistes de tamurt .
    porter atteinte a notre drapeau est plus grave que ce chien de proxénète qui doit être corrigé .

  6. N’a-t-on point d’avocats pour défendre cette jeune fille, victime de racisme, d’insultes et harcèlement sexuel. Ces comportements voyous répétitifs de la part d’un kds raté, taré et obsédé aux ordres méritent plusieurs plaintes simultanées des miss, de leurs parents et de la société civile. N’est-pas monsieur mokrane Aït-Larvi, si prompt à défendre le général de la drs,hassan?
    Il est vrai qu’on a du mal à se libérer pacifiquement des parasites aux ordres qui gangrènent la Kabylie.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici