Alors qu’il devait être nommé ministre : Amara Benyounes pris de court

15

ALGÉRIE (Tamurt) – Amara Benyounes est sans doute en train de vivre les moments les plus mauvais de toute sa carrière politique, depuis l’annonce de la composition du nouveau gouvernement. Et pour cause : Compte tenu du score de son parti, le Mouvement populaire algérien (13 sièges), il était évident que la parti de Benyounes allait avoir droit à, au moins, un portefeuille ministériel surtout quand on sait que l’enfant d’Ath Ziri, près de Michelet, a continué à exceller dans l’art de la brosse, le seul qu’il semble maîtriser d’ailleurs, depuis qu’il a quitté le Rassemblement pour la culture et la démocratie.

Mais si le MPA a bien évidement eu droit à un poste ministériel, il n’en demeure pas moins qu’à la dernière minute, le choix s’est pas porté sur Amara Benyounes mais sur un autre cadre du même parti politique. Contre toute attente donc, c’est le militant du MPA, Messaoud Benagoune sur lequel les décideurs ont jeté leur dévolu concernant la « petite » part du MPA au gouvernement, qui n’est en réalité que l’ex-gouvernement à peine remanié puisque l’essentiel des portefeuilles stratégiques ont été maintenus, à l’instar de l’Intérieur, l’Education nationale, l’Enseignement supérieur…  C’est donc Messaoud Benagoune du MPA qui représentera le parti de Amara Benyounes au gouvernement au grand dam de l’ancien numéro 2 du RCD, qui a renié entièrement son passé au sein du parti de Saïd Sadi.

Messaoud Benagoune est désormais ministre du Tourisme et de l’Artisanat. Les raisons de l’exclusion d’Amara Benyounes sont nombreuses. On évoque le fait que les décideurs ont pris la résolution de ne plus nommer de chefs de partis politiques en tant que ministres. D’ailleurs, Amar Ghoul en a payé aussi le prix à l’instar de Amara Benyounes puisque, concernant la représentation au gouvernement du parti TAJ, a échu non pas à Amar Ghoul mais à Fatma Zohra Zerouati, désignée ministre de l’Environnement et des Energies renouvelables. Une autre raison pourrait aussi justifier pourquoi Amara Benyounes ne figure pas dans le gouvernement de Tebboune. Il s’agit du fait qu’Amara Benyounes et El Hadi Ould Ali sont originaires de la même commune (Ait Yahia). Il ne peut pas y avoir deux kabyles de service de la même localité dans un même gouvernement.

Tahar Khellaf   

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici