Le Dr Kameleddine Fekhar et ses codétenus, victimes d’un injuste procès politique

1
Kamel Eddine Fekhar
Kamel Eddine Fekhar

COMMUNIQUE (Tamurt) – Il est de notoriété publique que le peuple Amazigh du Mzab a été victime d’une répression sanglante de la part du régime colonial algérien. En plus de l’assassinat des dizaines de citoyens mozabites par les Châambas, sous traités par le gouvernement algérien, et agissant sous la protection des services de sécurité, les biens immobiliers et le patrimoine historique du peuple mozabite ont été saccagés, vandalisés et incendiés avec la bénédiction des autorités algériennes qui ont procédés à l’arrestation infâme des victimes et en garantissant l’immunité et l’impunité des bourreaux.

Sur la base de dossiers montés de toutes pièces, le Dr Kameleddine Fekhar et ses codétenus ont été condamnés arbitrairement lors d’un procès politique inique et totalement préfabriqué.  Un procès injuste et illégitime à l’image de son instigateur : le régime colonial algérien.

Bien que soulagé de voir nos frères mozabites en fin « libres » et heureux de retrouver leurs familles, leurs amis, je tiens toutefois à dénoncer  l’invalidité de la mascarade judiciaire dont ils ont fait l’objet et leur apporte mon soutien fraternel. Je tiens également à rappeler que des membres du Mouvement pour l’Autonomie du M’zab (MAM), notamment Khodir Sekkouti et Salah Abbouna, ont été acculés à  survivre  péniblement dans les affres d’un exil forcé, loin de leur terre et de leurs familles. Je leur exprime toute ma solidarité et ma fraternité. Quelle que soit la dureté de l’injustice dont ils sont victimes, il ne fait aucun doute que la justesse de leur combat finira par triompher. En attendant, qu’ils soient assurés que partout dans cette si vieille Tamazgha, ils trouveront toujours le soutien et de la solidarité de leurs frères et sœurs amazighs, dont la nôtre.

Je rappelle encore une fois que la solidarité entre les peuples Amazighs constitue la clé de la résistance et celle du triomphe sur les régimes coloniaux d’Afrique du nord qui ne jurent que par l’extinction totale des peuples amazighs. L’affranchissement des peuples amazighs de l’idéologie coloniale arabo-islamique ne peut aboutir que par leurs indépendances totales et définitives.
Vive les peuples amazighs affranchis
Vive la liberté, la justice et l’authenticité

Bouaziz Ait Chebib

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici