Le chantier du nouveau stade à l’arrêt : 200 travailleurs turcs quittent Tizi Ouzou

10
chantier stade

TIZI OUZOU (Tamurt) – Depuis le premier jour du mois de Ramadhan, le chantier du nouveau stade de 50 000 places de Tizi-Ouzou est à l’arrêt à cause de difficultés financières insurmontables et les 200 travailleurs turcs qui y exerçaient ont été contraints de quitter l’Algérie.

La crise financière que traverse l’Algérie depuis l’été 2015, suite à la chute du prix du pétrole, ne cesse d’avoir des répercussions au moment où les représentants du pouvoir algérien font tout pour cacher la vérité aux citoyens. Mais jusqu’à quand les algériens seront-ils encore trompés puisque chaque jour,  on annonce des nouvelles faisant état de blocages de projets à cause de l’absence d’argent pour achever les travaux entamés. Le dernier exemple est l’arrêt subit du chantier du projet du nouveau stade de Tizi-Ouzou. Un arrêt engendré par une « pénurie » d’argent. Il n’y a même pas de quoi payer les centaines de travailleurs chargés de la réalisation de cet immense projet mais qui risque d’être compromis au vu des dernières évolutions.9

Ainsi, on a appris ce mercredi que les travaux dans ledit chantier sont carrément à l’arrêt depuis quelques jours. Cette interruption des travaux intervient après l’immense retard accumulé dans la réalisation de ce complexe sportif de 50 000 places et des dizaines d’infrastructures d’accompagnement. C’est l’indisponibilité de crédits de payement qui a paralysé ce projet. Et l’entreprise turque à laquelle a été confié ce projet ne sait plus à quel saint se vouer devant tant de difficultés financières. Les responsables de cette entreprise ont du, même, affronter la colère de centaines de travailleurs algériens il y a cinq jours. Ces derniers, n’ayant pas perçu leurs salaires depuis deux mois ont été  contraints d’observer une grève pour protester contre cet état des lieux.

Tahar Khellaf

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici