Abandonné par l’Etat : Le foyer pour enfants de Boukhalfa restauré par des bienfaiteurs

0
enfants abandonnés

TIZI OUZOU (Tamurt) – Alors que des milliards de dinars sont jetés par les fenêtres ou sont carrément détournés en Algérie, des institutions aussi sensibles que  les foyers pour enfants assistés se trouvent dans un état lamentable sans que l’Etat ne daigne débourser la moindre somme d’argent pour leur restauration.

C’est le cas du foyer des enfants abandonnés,  situé au village de Boukhalfa dans la commune de Tizi-Ouzou. En effet, ayant pendant longtemps été abandonné par les représentants de l’Etat notamment la direction de wilaya de l’Action Sociale et de la solidarité, ce centre s’est trouvé confronté à une véritable détresse compte tenu du manque de moyens en dépit du rôle capital qu’il joue dans la prise en charge des enfants nés hors mariage, dans une société intolérante, qui fonctionne encore comme à l’époque de la Préhistoire. Il a fallu que des bienfaiteurs fassent un geste à l’endroit de ce foyer pour enfants abandonnés pour que ce dernier voie des travaux de restauration lancés enfin et un matériel décent achetés comme la literie et autres. C’est grâce à un important don fait par des  bienfaiteurs qui gardent l’anonymat, des travaux d’embellissement de la structure  et l’aménagement, dans la cour  du foyer, d’un jardin pour enfants, inexistant auparavant, ont été lancés.

Le hic, c’est qu’après ce geste de la part de donateurs dévoués aux actions humanitaires, le directeur de l’Action sociale et de la Solidarité de la wilaya de Tizi-Ouzou, n’a pas hésité, sans scrupule, à récupérer cette action comme s’il en était l’initiateur. Au total, vingt-cinq enfants abandonnés sont pris en charge dans ce centre (14 filles et 11 garçons). On a  appris également que plus de la moitié de ces enfants (14) sont des handicapés dont 8 filles et 6 garçons.

Tahar Khellaf pour Tamurt

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici