Tizi Ouzou : Ouyahia se débarrasse de Tayeb Mokkadem

1
Tayeb Mokadem et Ouyahia

ALGÉRIE (Tamurt) – Malgré cette exclusion des rangs du Rassemblement National Démocratique (RND),
Tayeb Mokkadem, le désormais ex-président du bureau de wilaya de Tizi-Ouzou du parti, a réussi à arracher le record d’être député pendant vingt ans et ce, à quatre reprises consécutives, sans avoir aucune qualification particulière qui aurait fait de lui la perle rare.

C’est officiel donc, Tayeb Mokkadem a été exclu, hier, du RND par Ahmed Ouyahia, le secrétaire général du parti, en personne. La décision a été rendue publique officiellement mais sans qu’aucune explication n’accompagne la nouvelle au sujet de la raison de cette mesure disciplinaire. Comme quoi, tout se passe dans l’opacité dans les partis politiques algériens.  Car il y a quelques jours aussi, Farid Bouaziz, le premier responsable du Front des forces socialistes à Tizi-Ouzou a également été exclu par la direction nationale du FFS, sans que cette dernière juge utile de donner les raisons de cette mesure. Il en est de même pour  l’ensemble des cas d’exclusion dans l’ensemble des partis algériens. Quand une raison est avancée, on comprend vite qu’il ne s’agit pas de la vraie cause mais cette dernière demeure cachée à l’opinion publique et même aux militants sincères qui continuent d’être menés en bateau par des responsables de partis politiques et leurs larbins que seuls les intérêts purement matériels intéressent.

Pour revenir au cas de Tayeb Mokkadem, et à l’instar de plusieurs autres mesures du genre, elle reste aussi un véritable mystère. Car jusqu’à jeudi dernier, Tayeb Mokkadem demeurait intouchable malgré le fait que la majorité des militants et des cadres du RND à Tizi-Ouzou ne l’ont pas en odeur de sainteté. Malgré cela, Ahmed Ouyahia l’a imposé comme tête de liste lors des élections législatives du 4 mai dernier en dépit du fait que sa candidature avait été rejeté par la commission de wilaya chargée de concevoir ladite liste. La question qui demeure posée : Pourquoi Ouyahia a-t-il d’abord imposé Tayeb Mokkadem comme tête de liste, lui assurant ainsi un quatrième mandat à l’APN, et avoir attendu qu’il soit élu pour enfin se débarrasser de lui ? Bien malin celui qui tentera de faire une analyse de ce charabia politique à l’algérienne.

Tahar Khellaf  

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici