Moussa Saïb……. a pleuré pour la JSK

7
Saib pleure la JSK

TIZI-OUZOU (tamurt) – Le maintien de la JSK en première division a rendu le sourire à tous les kabyles. Un soulagement profond est exprimé à travers toute la région. Le club phare du Djurdjura, classé quatrième meilleure col de toute l’Afrique, a failli descendre en deuxième divison, à cause d’une gestion calamiteuse de Mohand Chérif Hannachi qui ne veut plus quitter ce club et ce depuis son intronisation en 1993.

Durant les dernières journées du championnat Algérien, l’histoire retiendra l’inquiétude de certains amoureux de ce club et d’anciens joueurs. Moussa Saïb, connu pour sa forte personnalité, a versé des larmes très chaudes sur le plateau de la BRTV, lors d’une émission consacrée à la JSK. Il était resté plusieurs minutes à essuyer ses larmes. Il n’a pas pu se retenir devant les défaites en série de la JSK qui la menaçaient de la relégation. Il n’a pas pu même imaginer un instant que son club de toujours, qui est une seconde famille pour lui, puisse être obligé de jouer en deuxième division.

D’origine d’Ath Wassifs, Moussa Saïb avait commencé à jouer à la JSK à l’âge de 19 ans et à l’équipe nationale Algérienne à l’âge de 20 ans. <Il avait tout donné pour la JSK. Aujour’dhui, il serait certainement le kabyle le plus heureux par le maintien de son club parmi l’élite, après sa victoire à Tizi-Ouzou face à Sidi Belabès. Moussa Saïb n’a jamais caché  son amour pour la JSK. Il est comme tous ses frères kabyles. Dommage qu’un opportuniste qui ne sait même pas formuler une phrase correctement ait humilié tout un peuple. Hannachi doit partir !

Ravah Amokrane 

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici