« Le 14 juin 2001, on a été radié des rangs de l’armée Algérienne »

1
manifestation kabyle

KABYLIE (Tamurt) – La marche historique du 14 juin 2001 restera un repère pour le peuple kabyle. En plus des jeunes qui ont laissé leur vie ou des parties de leurs corps ce jour-là, d’autres ont sacrifié leur carrière professionnelle. C’est ainsi qu’un groupe de jeune étudiants kabyles engagés dans différents rangs de l’armée Algérienne ont décidé de se rebeller.

« Nous étions nombreux à déserter les casernes pour prendre part à la manifestation du 14 juin 2001. Nous étions à l’époque pour la plupart des étudiants incorporés dans les rangs de l’armée algérienne, pour devenir des hauts gradés et mener une carrière prometteuse. Certains étaient des médecins, d’autres informaticiens etc… mais l’appel de nos frères kabyles était plus important que notre carrière. Je ne sais pas combien nous étions, mais je sais que la plupart d’entres nous ont été radiés de l’armée Algérienne pour avoir participé à cette manifestation et déserté les casernes », nous raconte un ancien militaire kabyle qui a été radié au lendemain de la marche du 14 juin.

« La plupart d’entre nous étaient de brillants étudiants. Nous avions pratiquement tous choisi le chemin de l’exil. Aujourd’hui on milite au sein du MAK, et nous sommes de hauts cadres en France ou au Canada. Mes amis anciens militaires engagés sont devenus des cadre de la SNCF en France et gèrent les réseaux de transport, d’autres sont des informaticiens chez Renault ou Peugeot et d’autres sont médecins etc. Pour l’anecdote, c’est l’un de ces cadres radiés de l’armée algérienne qui gérait un certain moment le site de notre journal Tamurt.

Ravah Amokrane 

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici