AOKAS : Commémoration du 19e anniversaire de l’assassinat du rebelle

0

BOUGIE (Tamurt) – Le 19e anniversaire de l’assassinat du ténor de la chanson kabyle, Lounes Matoub, a été l’occasion pour le mouvement associatif défenseur de la cause amazighe de le commémorer pour que nul n’oublie.

C’est ainsi,  qu’à l’instar de l’ensemble des localités de la Kabylie, l’Est était au rendez-vous. Du moins à Aokas car à Souk El Tenine où on  attendait la mise en place de la nouvelle statue du rebelle, en remplacement de celle qui a été installée puis enlevée quelques jours plus tard car n’ayant pas été réussie, à l’occasion de l’anniversaire de son assassinat, rien n’y fut malgré la promesse faite, à l’époque, par l’adjoint au maire. À Aokas, cette station balnéaire, capitale culturelle amazighe de l’Est de la basse Kabylie, les activités sont quotidiennes et n’attendent pas les occasions pour qu’elles soient organisées. Toutefois quand l’occasion se présente,  c’est tout le monde qui met la main à la pâte.

Pour commémorer ce 19e anniversaire, il y a eu une conférence animée par le poète Yacine Hebbache, un diplômé en sciences po et de la communication, qui a longuement disserté autour des œuvres de Matoub dont il a pu analyser les textes. En plus de cette conférence et de l’exposition faite dans le même lieu, c’est-à-dire le centre culturel Slimane Rahmani, l’association organisatrice, Azday Adelsen n’Weqqas, a organisé, dans la même soirée, au niveau de l’esplanade jouxtant le siège de la mairie, un gala auquel ont pris part plusieurs chanteurs locaux qui ont pu capter l’intérêt de beaucoup de spectateurs dont plusieurs familles et les distraire par la même occasion.

Amaynut

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici