Bibliothèques populaires itinérantes (le livre en partage) : Appel à contributions

7
Kamel Tarwiht

APPEL (Tamurt) – Mesdames et Messieurs les membres des comités des villages, des associations, les transporteurs publics de voyageurs, acteurs et moteurs associatifs de la région de Bouzguen. Alors que la coalition des cultures s’impose de manière irrémédiable, nul parmi nous ne peut ignorer l’importance de la lecture au sein de toute société. Le constat est pourtant établi : la culture de l’écrit et de la lecture est reléguée au dernier rang de nos priorités.

Or, nous tous connaissons les vertus de la lecture. En effet, elles sont innombrables : elle apaise les mœurs, canalise la fougue des jeunes et leur évite de sombrer dans la violence. Elle empêche la brutalité d’exprimer et fait du peuple lecteur celui qui détient un savoir-vivre certain et avéré. Dans le sens purement littéraire et sans divagation aucune, tout nous amène à affirmer que livre joue un rôle plus que déterminant dans l’éducation et la cohésion sociale. Vecteur de messages, véritable passerelle entre le passé et le présent, il est également un transmetteur de savoirs et de connaissances.

Comment allons-nous parvenir à réhabiliter la lecture au sein de notre société, ou, dans d’autres termes, réconcilier le lecteur et le livre ? Le projet de créer des bibliothèques multiples, itinérantes et à la portée de tous les Bouzguénois est un projet novateur, prometteur et porteur de vraies valeurs humanistes. La plus noble parmi elles toutes englobe la notion du partage. Ce projet repose sur deux leviers fondamentaux : La contribution et l’implication de tout un chacun et le partage du livre entre nous tous. L’idée consiste en deux étapes à instaurer une réelle culture de la lecture à l’échelle de toutes les composantes de la société Bouzguénoise, toutes générations confondues. Des livres doivent être présents partout, dans les transports en commun, les salles publiques telles que les cafés, les magasins fréquentés par les femmes. Nul ne doit être exclu et les écrits doivent être librement et gratuitement accessibles à tous. Ainsi, un livre pourra voyager d’un endroit à un autre et passera d’une main à une autre. L’autre facteur qui conditionnera la réussite de ce projet sera également la fourniture en livres et écrits.

Nous lançons donc appel solennel à toutes les forces vives de la région. Les points-relais que seront les cafés, les véhicules de transport en commun et les lieux fréquentés par le grand public auront besoin de l’implication et le volontariat des gérants de tous ces lieux. Ainsi, ils se feront les relayeurs des livres où les usagers et lecteurs pourront les trouver, les feuilleter et les déposer ailleurs s’ils sont en déplacement. Enfin, la matière à lire et les livres ont un coût non-négligeable. Ainsi, le concours de notre diaspora établie à l’étranger sera particulièrement vital. Si, lors d’un séjour auprès des siens, chacun d’entre vous se saisit de l’occasion pour emmener dans ses bagages deux à trois livres à Bouzguen,( centre culturel ferrat ramadan) et vu le nombre de voyages qui s’effectuent durant chaque année, l’objectif sera atteint par milliers d’ouvrages en un temps record.

Comptant sur votre soutien, nous restons à la disposition de toute personne physique ou morale désirant apporter sa pierre à l’édifice. En vue de réussir, ensemble, dans l’accomplissement et la concrétisation de ce projet « Bouzguen Bouzguen ».

Kamel Tarwiht

7 COMMENTAIRES

  1. Azul

    Ur teṭlimeṭ ara a « D awal kan » : Taqbaylit i d tamezwarut, ssin akin, ad nẓer !

    Brahim Izri, ad ig Rebbi awal-iw fell-as d afsas, deg taγect iwummi i isemma « Ad nelḥu », iqqar-as :
    « Ad anelḥu, ad nelḥu, ulamma iγab umecwar…
    Ad nemmeslay taqbaylit, ad nernu taεrabt akked tarumit, … awi-d kan ad nγer!
    Ad nemmeslay tatergit [/tamaceγt/], tacinwatt akked taneglizit… awi-d kan ad nγer! », d amedya !

    Tamezwarut deg tutlayin i d-iwwi umdan ad ilmed d tutlayt tayemmat. Ayagi, deg timura n tidett; tid i iddan amecwar γer zdat, ccek ur illi ara degs. Dayen ibanen am aman zeddiyen. M’ara yelmed ugrud tameslayt-is tayemmat, imir izmer, akken i ad wwiγ awal iwsawen γef tmuγli n Brahim Izri.

    Imusnawen n tutlayt ferqen yar “urfad” (1) < “rfed” akked “ulmad (2) ” < “lmed”.
    Tutlayt tayemmat, akken i as-qqaren yakan, d tutlayt i “ireffed” ugrud [d tawtent neγ d awten] γer imma-s, acku, akked taneggatut ayi wukkud i as-εedday ugrud iseggasen imezwura n tudert-is. Deg asmi i illa imm-as n ddunit, argaz iṭṭef lexla (berra), tameṭṭut teṭṭef axxam (ayen irra umnar γer daxel). Tutlayt tayemmat ireffed-itt ugrud s turart akked usqecmeε – war mayella inedh-it yiwen γer waya, neγ iḥerṣ-it fell-as, d amedya: Tikkelt γer tayeṭ, ad as-twerri imm-as neγ win / tin illan γef idis-is amek ara yenṭeq ugrud awal-ayi neγ awal iṭen. D aya!

    “Almad” neγ “alemmud” n tmeslayt, netta, issefk ad immag s uselmad, ammaru, talwiḥt, aγerbaz, ttabla, akersi, ikayaden (3) deg tikkelt γer tayeṭ, neγ akk ayen i ed-tesnulfa tasenselkimt (4) , ass-ayi, , atg.

    … ihi, ad yezmeγ awal-iw s wayagi:
    • Tuzwirt (5) i taqbaylit , imir mayella izmer wabεed…
    • ad immeslay taqbaylit, ad irnu taεrabt akked tarumit, …
    • … tatergit [/tamaceγt/], tacinwatt akked taneglizit… d ayen ilhan…
    • Awi-d kan ad nγer!

    Rret tamawt (R. T): notes

    (1) Acquisition. « Rfed » : saisir. Ikkat uḥeddad afṭis, ireffed mm-is. Ayṭiṭ [ameqnin] ireffed γer baba-s
    (2) Apprentissage
    (3) Examens
    (4) Informatique
    (5) Priorité

    sγur win…
    … i ed-iwwin wayeṭ

  2. C’est un projet qui me tenait à coeur. j’avais soumis cette idéee au comité de mon village, hélas, je n’ai aucun retour. Vivant à l’étranger, chaque fois que je rentre au pays je prends une dizaine voire plus de livres. J’ai invité les villageois à passer à la maison pour prendre un livre qui les intéressent, mais l’écho n’a pas reçu l’espoir escompté. Cela dit, je rejoins Kamel Tarwiht, le livre est l’arme efficace contre la violence et le meilleur moyen pour développer faire propager la tolérance qui fait défaut à notre société actuelle.

  3. Ay amdakkel yettidiren deg Fransa, nekkni tafransist ur aγ-tehwi ara! Llan atas n yidlisen d wungalen yuran s tefransist! nekkni nra ad nγer s teqbaylit… taqbaylit kan… ay amdakkel

    • Ay amdakkel,ayen ilhan i tghuri yelha ama s teqvaylit,s trefransist negh s taâravt…
      Awi-d kan ad ngher ayen yuran s wul d nniya.

      • Ay amdakkel, taghuri tessidir tutlayt. Wiyad ur qqaren ara s tutlayt-inek. D kecc kan i ittaccaren tinedlisin s tefransist yerna tighiled tutlayin akk kif kif.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici