Plainte contre le journal Echourrouk : La famille de Saïd Sadi gagne son procès

0
Sadi, Mira, Echourouk

ALGÉRIE (Tamurt) – Après plusieurs années de bataille judiciaire, la famille de Sadi Sadi, ex-Président du Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD) a finalement eu gain de cause. C’est ce que rapportent les membres de la famille Sadi dans un communiqué rendu public.

En effet, la famille Sadi rappelle dans son communiqué que l’affaire famille « Sadi-Smaïl Mira — Mon Journal-Echourouk » connaît enfin son dénouement. Les concernés ajoutent en rappelant qu’en 2013, Smaïl Mira avait affirmé que « Sadi Amar avait été harki pendant la Révolution ». « Nous, enfants de ce dernier, avions alors esté Smaïl Mira en justice ainsi que les médias qui avaient relayé cette diffamation », rappelle-t-on. « Au bout d’un long et fastidieux procès au cours duquel nos adversaires s’ingéniaient à faire reporter les séances du tribunal par leurs absences ou autres prétextes fallacieux, ceux-ci avaient été condamnés à nous verser des dommages et intérêts », ajoutent les membres de la famille Sadi d’Aghrib dans la wilaya de Tizi-Ouzou. Suite à cette condamnation, est-il encore précisé, les mis en cause  ont encore longuement tergiversé pour exécuter le jugement : « Ce n’est qu’après avoir épuisé toutes les manœuvres judiciaires (appels, oppositions, tentatives d’annulation des notifications d’huissier) qu’ils ont été forcés de nous verser la somme à laquelle ils ont été condamnés. Cette somme qui est de 254 500 DA (deux cents cinquante quatre mille cinq cents dinars) a été intégralement versée par nos soins sur le compte bancaire du comité de village des Aghribs conformément à ce que nous avions annoncé ».

Notons en outre que la  famille Sadi saisit cette occasion pour exprimer une nouvelle fois sa profonde gratitude à toutes les personnes qui lui ont manifesté leur solidarité dans cette épreuve, en particulier les anciens moudjahidine et citoyens de la région des Aghribs qui, à plusieurs reprises, se sont déplacés lors du procès pour témoigner « du patriotisme et de la rectitude morale de feu Sadi Amar, et ce, malgré l’éloignement, leur âge avancé et pour certains leur maladie ». La famille Sadi exprime aussi ses chaleureux remerciements à l’ensemble des avocats qui l’ont assistée dans cette affaire, en particulier ceux qui ont tenu à le faire à titre gracieux.

Tahar Khellaf

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici