Après Ouahab Ait Menguellet : Le maire d’Azzazga démissionne du RCD

5
Maires RCD de Tizi

TIZI OUZOU (Tamurt) – La saignée se poursuit dans les rangs du Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD). Jamais dans l’histoire du parti de Mohcine Belabbas, il n’a été enregistré autant de démissions en si peu de temps.

Après le départ de militants et de cadres de ce parti dit démocratique, ce phénomène a gagné ces derniers jours les maires du RCD. Après que le premier magistrat de la commune de Tizi-Ouzou, Ouahab Ait Menguellet eut jeté l’éponge, c’est au tour du maire-RCD de Azzazga (deuxième plus grande ville de la wilaya de Tizi-Ouzou) de remettre, à son tour, le tablier. Il s’agit de Kamel Messadi, président de l’Assemblée populaire communale d’Azzazga. Ce dernier n’a pas été le seul à avoir remis sa démission au président du RCD, Mohcine Belabbas. Le maire d’Azzazga a en effet démissionné en compagnie de Hocine Messaoudi, vice-président de la même mairie. Celui-ci a été par ailleurs maire d’Azzazga durant le précédent mandat (2007-2017). Les deux élus démissionnaires sont aussi membres du Conseil national du RCD.  Les élus qui viennent désormais de quitter la maison RCD ont expliqué, dans leur lettre de démission, les raisons de ce départ.

A l’instar de leurs prédécesseurs, les deux élus locaux d’Azzazga ont dénoncé les pratiques « anti-démocratiques » des responsables du RCD aussi bien au niveau du bureau régional de Tizi-Ouzou qu’au niveau national. Des pratiques « despotiques », ajoutent les concernés, qui ont fini par aboutir à la débâcle du RCD lors des dernières élections législatives du 4 mai dernier avec seulement neuf sièges obtenus à l’APN  à l’échelle nationale dont quatre uniquement sur quinze dans la wilaya de Tizi-Ouzou.

Tahar Khellaf pour Tamurt

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici