El Hadi Ould Ali infiltre tous les mouvements souverainistes

9

ALGERIE (Tamurt) – Se renseigner sur les activités et les démarches des activistes souverainistes kabyles est toujours la première préoccupation du ministre de la jeunesse et des sports du régime colonial, El Hadi Ould Ali en l’occurrence. Des proches à lui, des amis, des fonctionnaires de la direction de la culture de Tizi-Ouzou et même certains pseudos artistes, font semblant de militer pour le MAK, alors qu’ils ne sont que des agents de renseignements.

C’était le cas d’Ahcen Ould Kaci, un fervent militant du MAK qui n’est autre qu’un cousin proche d’El Hadi et qui travaillait comme son collaborateur à la maison de la culture de Tizi-Ouzou et actuellement au ministère de la jeunesse et des sports. L’ancienne chargée de la communication à la wilaya de Tizi-Ouzou, une certaine Malika Talbi, était aussi l’une des proches d’El Hadi qui espionnait le MAK par tous les moyens possibles. Pour l’anecdote,  elle a été chargée par El Hadi de photographier chaque personne qui a  pris part au déjeuner républicain  durant le mois de ramadan 2013. Elle est aujourd’hui nommée chef de daïra à Aokas. Plusieurs autres pseudos militants « travaillent » pour le compte d’El Hadi. Ce dernier « compte un budget spécial et important pour financer l’espionnage des militants souverainistes Kabyles, dans le seul motif et de les  déstabiliser », précise notre source.

Il n’est pas étonnant d’ailleurs de voir tous les fonctionnaires de la direction de la culture de Tizi-Ouzou participer aux manifestations des indépendantistes kabyles chaque 20 avril à Tizi-Ouzou. Ces mêmes fonctionnaires sont aussi mobilisés pour mener des campagnes électorales au profit du régime et de Bouteflika lors des échéances électorales. On ne pourra jamais imaginer à quel point El Hadi Ould Ali se préoccupe du MAK et d’autres mouvements souverainistes. Il est prêt à vendre toute la Kabylie pour se maintenir au régime. Sa nomination au ministère de la jeunesse et des sports n’est qu’une récompense pour les services qu’il a rendus au régime colonial.  » El Hadi Ould Ali encourage même des militants sérieux et honnêtes pour s’exiler », ajoute notre source.

Ravah Amokrane 

9 COMMENTAIRES

  1. Azul,
    il faut d’abord,partir du principe,que la traîtrise est une maladie à part entière du subconscient de la personne.Acquise par l’éducation et peut-être même transmise génétiquement qui sait ? Une pathologie de l’ego traumatisé,qui,au lieu d’aller dans le bon sens c’est à dire lutter contre l’injustice,non il s’inverse.Dont,bien sur ,beaucoup de facteurs divers et variés entrent en jeu.En l’occurrence le manque de culture et de personnalité,l’appât facile du gain,menace supposées en cas d refus,manque de charisme,pessimisme maladif en l’avenir,influence de l’entourage et amis mal choisis déjà soumis au sérail etc.. en j’en passe,la totale quoi !
    Donc,faute de ne pouvoir devenir un leader reconnu,respecté tel que MAS FARHAT.M,il le compense en s’auto-flagellant par son opposé ainsi aliéné pour peu qu’il soit visible sur la scène autant que leader d’au moins de quelle chose au lieu de rien,peu importe la manière d’y parvenir et la réputation. Comme on dit ,les records sont faits pour être battus.C’est un peu la loi des deux extrêmes ,entre le le juge et le bandit.
    « Au fond, la haine de soi est un amour déçu qui s’est transformé en son contraire »
    Toutefois,cela ne justifie en rien sa trahison plus que blâmable. Il aurait pu resté à l’écart de tout çà mais en vain,surtout au moment où la Kabylie a besoin de touts ses enfants(es).Les kds resteront dans l’histoire de la lutte de la Kabylie comme,les premiers ennemis les plus+ redoutables de la Kabylie post-indépendante française,et néo-colonialiste arabo-muz ,après les harkis,la relève quoi ?! vous voyez bien que même la décadence fait des émules.
    Ar tufat tanmmirt.

    NB: Veuillez remplacer le premier commentaire par celui-ci (fautes d’orthographes obligent) merci.

  2. Ferhat et Bouaziz font mieux que lui dans la sape , leurs sorties médiatiques ou s,accusent mutuellement est une preuve que le Pouvoir peut dormir sur les deux yeux.

  3. Il est plus à plaindre qu’à blâmer ce type car je pense que son QI est de niveau de la mer. Il n’a certainement pas lu les livres d’histoire pour connaitre le sort que les collabos ont connu. C’est juste une question de temps les événements politiques vont finir par le rattraper. Ce qui est malheureux dans ces histoires ce sont ses enfants qui vont devoir affronter une réalité amère dans leur environnement et être pointus du doigts en les taxant d’enfant d’un harki.

  4. Taisez vous SVP.
    Ce sont des traîtres et dangereux traîtres, au service de nos ennemis.

    Taisez vous SVP.
    Tant que nous regarderons le train des traîtres passer sous nos nez sans bouger, nous sommes complices.

    Tous les mouvements du monde éliminent les traîtres, d’une façon ou d’une autre, le jour ou nous commencerons à le faire, pour notre honneur et notre sécurité, je me mettrai à lire vos pleurs.

    • Il ne peut se regarder dans une glace, c’est un borgne au sens comme au figuré!. Le traitre de l’histoire, un vil et indigne personnage.

  5. Il ne sait plus sur quel pays danser, mais avec ses histoires de l´infiltrtation il se rediculise d´avantage car les activités du MAK-Anavad ne se fait pas en sous terrains, et tout ses chefs possible de l´appareille colonial dont il s´est integré comme ministre sont courant de nos activités pour l´indépendance du pays kabyle content ou pas, dans la vie réale cea les regardes pas, donc unitile d´espionné, de toute faceons ce mot est péjoratife, cea lui colera sur son dos toute sa vie(ouled ali elhadi l´espion opportuniste)

  6. Incroyable de voir ce biglouche responsable du MCB, chef de file engagé le 14 juin 2001 pour finalement arriver à être parmi les plus fidèles traîtres que notre Kabylie ait pu enfanter.
    Des connaissances m’avaient prévenu que lorsqu’il était au MCB déjà, il ne travaillait pas et roulait avec une golf neuve et se déplaçait souvent à alger.
    Contrairement à des analphabètes kds (mira, hannachi,…), lui est très actif comme indicateur pour casser le MAK: déplacement à Tizi le 20 avril 2016, financement d’activités le 20 avril 2017, encouragement de fonctionnaires à jouer ichekamenes, directeur de la maison de la culture sans avoir jamais lu un livre, apparitions successives pour l’éviction de raouraoua et imposition de zetchi avec l’autre kds haddad, intouchable même pendant le remaniement ministériel, aucun diplôme.
    Il est vrai que celle qui l’a mis au poste de directeur de la culture de Tizi, c’était khalida Toumi.
    Au moins, elle, en tant que kds, elle était d’une grande culture ( études, connaissances, passionnée de lecture et musées, n’a pas hésité à traiter ben bella de chien d’oujda).
    Reste à savoir si ce mer3ine toto fait partie de ceux qui ont obéi aux ordres pour envoyer le MOB, finaliste de la dernière coupe d’Afrique, en ligue 2.

  7. dans toute l’histoire de l’humanité les révolutionnaire ont compris que les premiers ennemis a abattre sont les collaborateurs de l’occupant.
    et pendant la revolution de 54 amirouche et ces compagnons ont commencé par s’attaquer aux harkis.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici