La manifestation sera nationale : Les travailleurs de Sonelgaz marcheront à Azzazga

5
marche des agents de Sonelgaz

TIZI OUZOU (Tamurt) – Une marche des travailleurs exerçant dans le secteur de l’électricité et du gaz est annoncée pour le 20 juillet prochain dans la ville d’Azzazga (wilaya de Tizi-Ouzou). C’est à l’appel du Syndicat national autonome des travailleurs de l’électricité et du gaz (Snateg) que la manifestation pacifique en question sera organisée.

En plus de la marche d’Azzazga, les travailleurs de ce secteur stratégique vont aussi observer une grève durant la même journée, avons-nous appris auprès des syndicalistes. Ces deux actions de protestation interviennent après une accalmie d’à peine quelques semaines puisque d’autres actions similaires ainsi que des grèves de la faim avaient déjà été observées, il y a quelques temps, faut-il le rappeler. Les organisateurs de la manifestation prévue à Azzazga ont décidé d’appeler à la marche afin de se faire entendre par les responsables de ce secteur qui ne cessent de faire la sourde oreille, voire même de s’adonner à de la provocation. Il s’agit, pour rappel, des responsables de la société Sonelgaz, qui détient l’exclusivité en Algérie concernant la distribution du gaz et de l’électricité. Pour les initiateurs de la marche d’Azzazga, la situation que vit la société n’augure rien de bon. « Les choses vont de mal en pis », déplore-t-on.

Au lieu de répondre positivement aux revendications exprimées par les travailleurs, les responsables de Sonelgaz n’ont, non seulement fermé les portes du dialogue, mais ils ont aussi esté en justice les syndicalistes qui se battent pour arracher les droits des travailleurs. Après avoir perdu tout espoir de se faire entendre par les responsables de la Sonelgaz, les concernés ont fini par saisir carrément le Premier Ministre Abdelmadjid Tebboune pour prendre en charge ce dossier. L’augmentation des salaires constitue la revendication principale exprimée par les concernés.  Ces derniers exigent aussi le droit à la promotion.

Tahar Khellaf

5 COMMENTAIRES

  1. Cette marche est une millième manœuvre du FLN de la nuit:
    Le peuple kabyle n’est pas dupe, il a appris les leçons du passé il ne sacrifiera plus pour l’Algérie
    La Kabylie est le premier pays à s’opposer à POL POT en 2001, aucune autre région d’Algérie n’a soulevé le petit doigt!

    A chaque fois que les Janissaires d’Alger veulent régler leur problème de succession ils instruisent les K.D.S. pour impliquer le PEUPLE Kabyle dans leur GUERRE des clans, lors de la mort du TYRAN Boumediene, ils ont voulus salir la Kabylie en larguant des armes à CAP-SIGLI aux environs de BGAYET,

    Boumediene qui détestait les Kabyles à mort à envoyé les jeunes kabyles se faire tuer à TINDOUF et au Sahara occidentale (1963 et 1974) et en Egypte (1967 & 1973) pour faire la guerre contre l’Etat d’Israël.
    Excepté les K.D.S. les vrais kabyles ne sont pas concernés par les problèmes de l’Algérie ! Au diable les Kabyles qui se sacrifient pour l’Algérie.

  2. Il n’existe aucun syndicat autonome en Algérie, c’est un non sens que de le croire. Le seul objectif de cet appel à manifester à Azzazga est d’effacer la manifestation du MAK en recueillement aux enfants de Kabylie ASSASSINES par Bouteflika, Tartag, Toufik, Boustilla et leur clan en 2001. Les ARABES n’ont qu’a rester manifester chez eux, POURQUOI FAUT IL FAIRE DES CENTAINES DE KILOMETRES POUR VENIR MANIFESTER EN KABYLIE; Pourquoi ces pseudos syndicats ne sont pas partis épauler les travailleurs de CEVITAL qui ont manifesté à BEJAIA pour soutenir Rebrab qui investi en Kabylie pour donner du travail aux Kabyles?????
    Accepter que des ARABOS ISLAMISTES, soutenant le régime de Bouteflika viennent manifester sur nos terres pour nous narguer constitue pour nous la pire des lâcheté.
    Que tout AZZAZGA sorte dans la rue pour dire non à l’humiliation!!!!

  3. Cette marche aura lieu et en grande pompe parce que voulue par le pouvoir non pas qu’il se soucie du sort des travailleurs mais pour permettre qu’une manifestation nationale se déroule en Kabylie qui plus est à Azzazga. Les gens de cette ville ne devraient pas tolérer une telle offense sur leur territoire, par conséquent ont le devoir et le droit de s’y opposer farouchement. C’est un test crucial pour la crédibilité de toute la Kabylie en rapport avec son désir d’asseoir sa souveraineté qui commence par marquer ses distances avec tous ce sonne Algérien.

  4. Pourquoi Azazga est ce que c’est elle la capitale de l’Algérie ? Et les imams algériens salafistes d’Azazga qu’ ont t ils prêchés ce vendredi ? on ne les a pas entendu dire que la sonelgez est une entreprise réactionnaire , ennemie du citoyen . Ceux qui ont essayés de semer la zizanie pendant la cérémonie de recueillement a la mémoire des victimes du printemps noir qui feignent se « soucier  » du chiffre d’affaires des commerçants c’est quoi leur réaction ? on aimerait voir le même tract placarder en cachette sur les murs .

  5. C’est PLUS pour revendiquer l’arabité de la Kabylie. Il faut leurs dire d’aller au Caire manifester ou à Djedda, si leurs freres zarabes leurs donneraient le visa.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici