Incendies à Tizi Ouzou : Un mort et plusieurs personnes brûlées

1
Incendie à Tizi Ouzou

TIZI OUZOU (Tamurt) – Les importants incendies, enregistrés dans la wilaya de Tizi Ouzou ces dernières quarante-huit heures, commencent à engendrer même des pertes humaines, en plus des dommages matériels signalés déjà. La situation devient grave avec le décès d’un sexagénaires, ayant été déploré dans la commune d’Ath Yahia Moussa (daïra de Draa El Mizan).

Il y a aussi de nombreuses personnes ayant été affectées par les flammes ou incommodées par la fumée. Les dégâts matériels sont également très importants. La situation devient source d’inquiétude. La première victime de ces incendies difficiles à maitriser a été d’abord évacuée vers l’hôpital de Draa El Mizan avant de rendre l’âme. La gravité de ses brûlures a rendu toute tentative de le sauver, par les médecins,  vaine. La victime était âgée de soixante-quatre ans. Par ailleurs, plusieurs autres personnes ont été touchées par les flammes mais elles ont pu être sauvées à temps. Ces cas de personnes brûlées ont été relevés dans les quatre coins de la wilaya comme à Draa El Mizan, à Maatkas,  à Makouda, Tizi Rached, etc. … La situation était loin d’être maitrisée. Ce mercredi à 17 h 30, les autorités de la wilaya ont transmis un communiqué à la presse annonçant que dans le cadre du suivi des opérations de lutte contre les feux de forêts, une cellule de veille est installée au cabinet du wali. Elle est constituée de représentants de plusieurs secteurs tels que : les forêts, la protection civile, les ressources en eau, les travaux publics, l’énergie, la Sonelgaz et l’algérienne des eaux.

En plus donc des dégâts occasionnés par ces incendies, il y a lieu de souligner que la fournaise s’est encore poursuivie hier dans toute la Kabylie, ayant poussé les citoyens soit à aller se réfugier sur les plages ou à rester cloitrés chez-eux. Des centaines de personnes, victimes de différents désagréments ont été hospitalisées, notamment au CHU Nédir-Mohamed du centre ville de Tizi Ouzou. Cette situation et l’usage excessif de la climatisation a aussi occasionné des coupures d’électricités un peu partout. Même le centre ville de Tizi Ouzou n’a pas été épargné. il était plongé dans le noir notamment dans la soirée de mardi à mercredi dernier.

Tahar Khellaf pour Tamurt

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici