Le FFS et le RCD gardent le silence sur la généralisation de la langue arabe

9
Bouchafa FFS

ALGERIE (Tamurt) – Les deux partis politiques kabyles, le FFS et le RCD, n’ont soufflé aucun mot sur les dernières décisions du régime qui consistent à généraliser la langue arabe dans les administrations. Bien que ces deux partis siègent dans toutes les assemblées, y compris au parlement, leur silence sur un sujet aussi sensible est intriguant.

Certes l’ampleur des feux de forêt, enregistrés en Kabylie ces dernières semaines, monopolise l’actualité, mais ces deux partis n’ont pas l’habitude de « consentir » une décision de généralisation de la langue arabe au détriment  de Tamazight et du Français, plus particulièrement dans le secteur des postes et télécommunications. Le RCD a fait de l’officialisation de Tamazight son cheval de bataille, tandis que le FFS a organisé la marche la plus importante depuis sa création contre la généralisation de la langue arabe en 1991. Pourtant, de nos jours, Tmazight est reconnue officielle par le régime d’Alger. Pourquoi ne pas généraliser au moins les deux langues? A la limite que le régime accorde plus d’espace à Tamazight dans les régions berbérophones, comme en Kabylie.

Hormis les militants de base du FFS et du RCD qui ont réagi à leur manière, les directions des deux partis ont, jusque là, gardé le silence. Un silence qui en dit long sur le changement radical des lignes politiques des deux  partis. Pourtant le FFS et le RCD ont été victimes de fraudes électorales lors des dernières législatives du mois de mai dernier. Pourquoi le FFS er le RCD continuent à soutenir  alors le régime?  Ils sont entrain de  creuser, eux même, leur propres tombes et lentement.

Ravah Amokrane 

9 COMMENTAIRES

  1. « Les Arabes, par leur disposition naturelle, sont toujours prêts à enlever de force le bien d’autrui, à chercher les richesses les armes à la main et à piller sans mesure et sans retenue. » Ibn Khaldoun, « Les Prolégomènes » tome I

  2. Les coups de pied au derrière des kds et la généralisation de l’arabe ne sont pas des faits isolés, fortuits.
    Je pense qu’ils s’intègrent dans une inflexion arabe-islamique encore plus marquée qu’avant. L’algérie n’est pas loin de la situation de la lubie, de la syrie et de l’irak. Est ce une mauvaise chose?
    Quant aux FFS et RCD….des joueurs de flûte?

  3. J’adore le Rif et pour cause, Zefzafi combattant acharné de l’amazighité n’a jamais fustigé la langue arabe, bien au contraire. Digne descendant de Khattabi qui a signifié son refus aux colons espano-français et aux charlatans du palais marocains il est resté respectueux de la composante arabophone, plus encore par son intelligence et ses principes il a séduit tout le monde arabe qui a scandé  »VIVE LES AMAZIGHS  ».
    J’aime le drapeau rifain, les couleurs, le croissant et l’étoile de Salomon aux six branches (loin de laisser l’exclusivité du symbole aux israélites), je crois que tous les amazighs devraient l’adopter.
    Celui de la Kabylie n’est qu’une pale copie des couleurs du Club de foot Maccabi de Tel Aviv, une monstruosité importée par notre autoproclamé Ferhat.
    Pourquoi veut-on qu’on soit hostiles vis à vis de l’arabe ? qui a décidé ainsi ? je peux bien être Kabyle et se hisser au firmament sans pour autant descendre l’autre … l’arabe.
    Le FFS et le RCD n’ont pas tort et n’ont pas à satisfaire le vouloir de quelques-uns mal barrés, une généralisation de l’arabe est parallèlement suivie par une ultra-généralisation du tamazight, c’est la loi.
    Pour une Kabylie digne les rifains nous montrent la route à suivre, bravo à eux.

    • On est ce qu’ on fait. Zefzef n’est pas kabyle donc son choix est fonctionnel au contexte des rifains, meme abdelkrim etait islamique, alors que notre tradition est laique chez le peuple et dans ses actions politiques. Un hybridage des cultures, juste pour ne pas deranger un regime issu d’ un coup l’Etat et sa chimere de langue arabe, est une trahison outre le monstre de l’ islamisme comme unique effet. Un regime qui impose une identite’ est plus que du nazisme. Votre limite intrinseque est lisible dans la farce des elections – truquees- ou’ au plus seul 15% avait vote’, apres quoi vous continuez dans CET elan du style sadam Hussein. Changez donc de peuple!

    • Les kabyles n’ont rien contre la langue arabe mais ils rejettent,à juste titre,l’arabisation forcée des kabyles.Le FFS et le RCD sont des partis à l’agonie et en fin de cycle.En tournant le dos au peuple kabyle,ils ont fini par perdre la Kabylie sans gagner en Algérie, »A vu snat vru i yiwwet ».Ces deux partis ont réussi l’échec total après 27 de lutte légale.Ils n’ont réussi ni à démocratiser l’Algérie (qui est non démocratisable et irréformable),ni protéger la Kabylie de la politique criminelle de dépersonnalisation du peuple kabyle(arabisation et salafisation). A propos du Rif,ce soulèvement sans projet politique clair risque de connaitre le même sort que le printemps noir de Kabylie dont les animateurs ont été grugés par le pouvoir machiavélique d’Alger.Les Arouchs ont niant l’existence du peuple kabyle, pour ratisser large, se sont fait rouler dans la farine par le pouvoir despotique sans foi ni loi de la régence d’Alger.

    • Ceux qui reconnaissent le titre de président à bouteflika et le dénient à Ferhat sont indignes du peuple Kabyle. Ceux qui donnent du monsieur le wali à un parachuté d’alger et tentent de discréditer le leader incontesté du mouvement Kabyle respecté par l’ensemble du peuple Kabyle sont moins que les kds. Le GPRA n’a pas été élu ni choisi par les algériens mais par le fln. IL n’ y a jamais eu de par le monde de gouvernement provisoire élu par son peuple, y compris le gouvernement provisoire de De Gaulle à Londres pendant la guerre. Ferhat et l’ANAVAD sont l’émanation du MAK, ce sont naturellement les militants de ce mouvement qui ont le droit à la parole dans le choix de ce gouvernement provisoire. Seulement ici, ce n’est pas seulement Ferhat qui gène les ennemis du combat Kabyle pour son émancipation, c’est l’existence même du gouvernement provisoire Kabyle qui vous reste dans la gorge, d’ailleurs les kds réagiraient de la même façon face un président de ce gouvernement autre que Ferhat. D’autre part, votre antisémitisme vous sort des yeux, les Kabyles n’ont rien à voir avec les néo et pro nazis, vous êtes vomis par notre peuple. Les monstruosités sont de votre côté, ce sont bien les vôtres qui sont égorgeurs d’enfants. Quant au drapeau Kabyle, il a été choisi par tous les Kabyles qui ont bien voulu effectuer un choix démocratiquement parmi 80 autres présentations. Les Kabyles sont un peuple mûr et personne n’a le droit de remettre en cause leur choix, le respect de leurs symboles s’imposent à tout un chacun. Il faut rajouter à votre antisémitisme votre ignorance crasse qui vous pousse à accuser les Kabyles d’être hostiles aux arabes alors qu’il ne s’agit que de la défense de notre identité piétinée par un pouvoir dont les algériens se sont rendus complices par leur silence. Les Kabyles ne sont pas hostiles, ils sont les victimes du systèmes arabo islamique. Il n’ y a aucune raison pour les Kabyles d’accepter la généralisation de la langue arabe qui leur est aussi lointaine que l’est le perse ou le turque. Nous sommes Kabyles et nous voulons notre langue et rien d’autre, ceci n’est en aucun cas une hostilité aux arabes ni aux perses. Seule l’indépendance de la Kabylie nous permettra d’atteindre notre objectif. Vive la Kabylie indépendante, démocratique et laïque où il n’ y a aucune place pour l’antisémitisme.

  4. Les FFS et le RCD se sont accommodés de l’arabisation depuis longtemps. Il n’ y a pas que les dirigeants de ces 2 partis qui ne s’opposent plus à l’arabisation, leur base non plus. Même les dissidents de ces 2 partis, y compris Aithamouda, ne remettent plus en cause la généralisation de la langue arabe. Tout ce monde préfère d’ailleurs utiliser ce vocable de généralisation qui passe mieux auprès de leur clientèle plutôt que le terme arabisation qui les dévalorise un peu plus auprès des leurs. En réalité, la généralisation de la langue arabe est bien de l’arabisation, mais pour le rcd, le ffs et leurs dissidents, le terme généralisation ressemble à de l’utilisation alors que l’arabisation dénote une dépersonnalisation car arabiser laisse entendre le fait de couvrir par la langue arabe tout ce qui aurait pu s’exprimer en Kabyle. Ces partis qui vivent de subventions du pouvoir sont tenus de boire le calice jusqu’à la lie. Ces partis, sans qu’ils soient d’ailleurs contraints par le pouvoir, placent instinctivement sur les frontons de leurs locaux, sur leurs documents, sur leurs banderoles, les messages écrits en langue Kabyle bien en dessous de ceux transcrits en langue arabe. Et cela de façon systématique pour écarter tout hasard. Je répète qu’il n y a aucune loi qui leur interdit de placer leur texte en langue Kabyles au dessus de ceux en langue arabe. Bien entendu, ces kds ne courent pas seulement derrière les subventions, il y a aussi les 40 millions de rente par mois pour leurs cheftons de députés, et cela vaut bien une courbette pour l’arabisation.

  5. Vous revez ou quoi ?Les élus FFS et autres vont se soucier de la promotion de la langue AMAZIGH ?C’est un leurre !!!
    Les élus FFS de Béjaia ont vendu cette wilaya !
    Ils ne sont là que pour voler et caser leur proches et leurs amis.
    Ils ont,en complicité avec le WALI actuel de AIN TEMOUCHENT ,massacré la wilaya au point qu’elle occupe seule la queue du peloton dans tous les domaines.
    Mais ces indus élus du FFS ont tous casé leurs proches indument sur des postes supérieur.
    A l’exemple de cette affamé ex senateur FFS de la wilaya ,qui en collusion avec le WALI actuel de témouchent,s’est vu sa femme promue indument au poste supérieur de Directrice de l’académie de Ain Témouchent.Ce n’est qu’un simple exemple car les collusions entre ces fa élus FFS et les commis de l’état au pouvoir sont légion,en vu de donner des promotions indu aux membres de leurs familles.
    Sachant que ce WALI en poste à Ain Témouchent est la tete pensante du sabotage de la Wilaya de BEJAIA.
    C’est lui qui a bloqué et saboté les projets de l’Autoroute,du chemin de Fer,du Tramway ,du Téléphérique,de l’alimentation en Eau Potable dont aucune commune n’a l’eau en h24 et 90°/° des commune ne sont meme pas alimentées en eau courante,du branchement au GAZ Naturel,du branchement à la Téléphonie et Internet,du Bitumage des Rues et Routes,de l’Echageur des 4 chemins,du CHU,du Complexe Sportif….
    Ce WALI a massacré la wilaya avec la complicité de l’ensemble des élus notamment ceux du FFS qui étaient aux commandes.
    Par la suite nous avons appris qu’ils fournissent la vaseline à cet escroc saboteur de WALI pour qu’il le leur enfonce bien profondement dans leur cul.C’est comme ça qu’il ce sont vu offrir des postes supéruers indus au membres de leurs famille !

  6. En effet leurs colaboration est semantique, en douceur, ils ont pour role de « normaliser » l’arabité du pays par fait accompli. boumediene avait fait ce que hitler n’avait pas osé: depersonnaliser un peuple. On remplaceant l’archetype de notre peuple ils ont en fait une masse facilement gearable. Ces deux partis donc ont vendu le capital credit politique qui la kabylie leur avait offert, dans un elan fiduciaire et dans la tradition ancestrale où l’éthique etait le ciment du contrat entre gouverné gouvernant parti et assise. la trahison est à deux niveaux:
    1- le premier est au niveau culturel, la confiance donnée à ces partis devait etre concue dans l’optique politique kabyle où le compte rendu et la logique fluide humus et sommet ne peut etre transplntèe dans un contexte politique caractèrisè par la culture politique de la oumma. Ce qui est une supérposition des cultures.
    2-Non seulement ils ont accrédité un parloir issu du coup d’Etat contre le Gpra mais assistent bouche-bee et feignent de ne pas voir leurs traitrise: ainsi cet Etat arabe fete les assassins de Abane de khider mecili et des 500 kabyles morts en 63 en kabylie parce qu’ils refusaient la dictature naissante.
    En faisant sourde oreille à la conscience ils ont aidé de fait le régime à consolider ses pratiques et donc aidè le pays dans sa destructuration à long terme culturellement. L’arabisation et la pauperisation des classes moyennes allaient en parallele avec leurs participation à la « gouvernance » de castes. La kabylie doit condamner ces partis pour avoir subordonnè notre vision politique culturelle identitaire de ce pays en se cachant dans lhybridage comme cette theorisation hypocrite du triptyque qui voudrait que nous soyons arabes-islamiques-et amazigh- au passé-. Or cette islamisation politique sert de support ideologique au régime. Quand en rèalitè ni l’Iran ni la Turquie n’avaienrt vu la nécessitè de s’arabiser meme s’ils partagent des milliers de kms de frontieres avec les arabes. De fil en aiguille cette arabisation fait de nous la chair à canons des pays arabes, lesquels retablissent les liens avec Israel et insiste pour en faire des Juifs nos ennemis de toujours. Là aussi les partis « kabyles » sont le tapis ambulant du panarabislamisme. Vardh ell’Ach

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici