14e édition du festival raconte-arts aura lieu à Ait Ouabane

3
festival raconte-arts
festival raconte-arts

CULTURE (Tamurt) – Le festival international Raconte-Arts qui sillonne la Kabylie depuis, il y a maintenant, 13 ans, organisera sa 14e édition du lundi prochain jusqu’à la fin du mois, soit pendant une semaine.

Celle-ci se tiendra au village Ait Ouabane, dans la commune d’Akbil, relevant de Michelet.  Raconte-Arts, ce festival itinérant, multidisciplinaire et indépendant porté par la population aura comme thème cette année « Pour que nul n’oublie le chemin ». Il sera question, durant cette rencontre culturelle, de l’esprit et des objectifs de cet événement et, surtout, de la place et de l’art et de l’artiste dans la société.

Parallèlement à ce dernier, le rassemblement action jeunesse, une association proche du front des forces socialistes et présidée par un jeune homme de la région d’Ait Smaïl, recevra, en soin siège à Alger, l’artiste peintre français et ancien professeur à l’école des beaux arts d’Alger, en sa qualité de co-fondateur du festival raconte-arts, et le fondateur et directeur du festival, Hacene Metref, pour animer le vendredi après-midi une conférence autour du sujet.

 Amaynut 

3 COMMENTAIRES

  1. Je voudrais répandre une info très importante sur ce festival . Vivant à Tizi ouzou j’ai voulu me rendre avec ma famille ne sachant absolument pas ou se trouve ce village . Après plus d’une 1h30 de route(50km tizi Michelet ) nous sommes arrives a Michelet . De la nous avons demander ce fameux village ath Ouabane a un villageois de Michelet . Ce dernier nous donna le chemin ,mais cependant il nous avertis que la route vers le village est a plus de 70km et il nous avertis que la route est très dangereuse car il y’a des VOLEURS+ BRAQUEURS !!!!!! Alors il nous dit d’être très vigilant et de s’arrêter sous AUCUN PRETEXTE !! Nous avons alors décider de rebrousser chemin et de revenir sur tizi !! Comment peut on organiser un festival dans un village a plus de 120 km et avec de tels dangers c’est inadmissible !!! Quelle honte ! La route est pratiquement déserte et aucunes indications ne figurent ! Pauvre Algérie ! Enfin je PREVIENS LES PERSONNES QUI SOUHAITENT SE RENDRENT A CE FESTIVAL DE NE SURTOUT PAS S’Y RENDRE ! Peut être que le festival est magnifique etc .. Mais se faire kidnapper ou voler cela n’en vaut pas la peine . A Bon il entendeur .

  2. Bravo pour les habitants d’Ayt Waâban. Vous donnez une très belle image de la Kabylie avec peu de moyens.Un exemple à suivre par tous les villages kabyles de Tizi à Vgayet,car la Kabylie est une une et indivisible malgré les tiraillements stériles entre Grande et Petite Kabylie et les embûches dressées encouragés par le pouvoir arabo-algérien dont la devise est,diviser pour durer !

  3. Sans être un régionaliste, ce festival n’a jamais eu lieu dans la région de Bgayet! Il existe en effet des gens pour qui la Kabylie, s’arrête au seuil de leur maison. Je précise que je suis de Freha (Tizi-Ouzou)

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici