Impressionnante mobilisation à El Hoceima

12
Marche à El Hoceima

MAROC (Tamurt) – C’est le grand jour pour le peuple Rifain. Tous les chemins mènent à la ville d’El Hoceima pour la grande marche du 21 juillet 2017. Une grande marche à laquelle a appelée le mouvement Hirak pour la libération du Rif.

La mobilisation générale au Rif fait rappeler la mobilisation des kabyles à la vielle de la marche historique du 14 juin 2001. Certains comptent rejoindre la ville d’El Hoceima à pied en parcourant des dizaines de kilomètres. C’est une manifestation qui sera certainement historique. A moins que le régime Marocain ne la réprime pas, comme l’a fait son homologue d’Alger en juin 2001 contre les kabyles. Les Rifains, qui sont en désobéissance civile depuis janvier 2017, revendiquent la libération de tous les détenus politiques et le retrait des forces sécuritaires dans tout le territoire du Rif. Des revendications légitimes que le régime du Makhzen continue d’ignorer.

Pour cette journée de vendredi, les Rifains comptent mobiliser au moins un million de personnes pour démontrer au monde entier qu’ils ne veulent pas lâcher prise. Les responsables et les organisateurs  de cette manifestation n’ont négligé aucun côté. Des médecins sont même appelés à accompagner les manifestants.La détermination de peuple du Rif est inédite. C’est la première fois que les Amazighe de l’Atlas revendiquent clairement leur indépendance.  » Des milliers de manifestants sont déjà arrivés à El Hoceima aujourd’hui (jeudi), on attend plus d’un million de manifestants », nous a informé un militant de Hirak. Notons que des journalistes Européens, Espagnoles et Français, n’ont pas pu, à hier, se rendre au Maroc. Leur empêchement est fort probable.

Ravah Amokrane

12 COMMENTAIRES

  1. L armée qui quadrille la Kabylie et la met sous étroite surveillance a été permise sous couvert du terrorisme fabriqué et entretenu par le régime ,pour que les kabyles avalent mieux la pilule . Le terrorisme a été fabriqué par les officines pour justifier l’occupation de nos terres par l armée Algerienne , qui a montré son vrai visage en tirant avec des armes de guerre sur des manifestants pacifiques . Au Maroc , mohamed V, HASSAN 2 , ont fait croire aux rifains que c était pour placer des postes avancés afin de contrecarrer d éventuelles incursions espagnoles qui ont annexés Ceuta et Milila . Les kabyles doivent exiger les départ des forces coloniales algériennes de notre territoire comme le revendiquent les rifains – à court terme une fédération amazigh ira plus loin pour revendiquer Ceuta et Melila , villes amazigh annexées par l ennemi espagnole .

  2. Ih ay amdakkel, parce que Ferhat ne soutient pas ce mouvement pour plaire au roi du royaume du kif et de la prostitution que des gens comme vous cherche à trouver des pou dans la tête d’un chauve. Je vais vous dire une vérité : comme tous les peuples qui ont perdu le contrôle de leur destin, le peuple rifain cherche sa voie pour la liberté. L’histoire retiendra que le symbole de la lutte des peuples pour leur liberté, que fut Ferhat, s’est transformé en un mouton devant un roitelet qui est M6.

  3. Les revendications de ce grand mouvement rifain sont pour le moins confuses, il faut savoir qu’il y a plusieurs orientations selon les orateurs de ce mouvement, certains se limitent à des revendications sociales, d’autres vont jusqu’à revendiquer une souveraineté pour le rif. Il n’ y a pas une unique ligne directrice pour ce mouvement gigantesque qui se caractérise comme celui des aarchs par son horizontalité. L’existence en son sein de personnalités charismatiques comme cela était le cas au sein des archs ne le protégera pas forcément des manœuvres qui pourraient venir de l’etat. Les Kabyles sont passés par cette expérience horizontale qui a abouti à un échec monumentale et un retard de près de 20 ans dans le combat pour notre émancipation. Nous avons tiré les leçons de cet échec, le MAK ANAVAD avec sa structure verticale est un garant contre les manipulations extérieures au mouvement.

    • La maturité du mouvement en kabylie est le fruit d’un processus qui a pris beaucoup de temps, mais surtout, de tradition le religieux n’avait pas de place politiquement, et ce grace à la tradition ancestrale de laicité et l’arabisme était évacue et combattu depuis 48. La verticalitè de MAK dans le contexte Kabyle ne marche pas sans une vraie horozontalité- si la verticalitè est nécessaire pour eviter la dispersion et l’intrusion, il est aussi dangereux de croire en faire un leadership qui se superpose à la base. En Kabylie meme les plus sages dans l’assemblée comptent comme simples citoyens, mais une fois delégué, le reppresentant a tout le credit politique necessaire. Les kabyles n’aiment pas les patrons

  4. c’est exactement la même attitude que devront observer les kabyles : demander le départ immédiat de tous les services de « sécurité algériens » du territoire kabyle . c’est la mère des revendications .

    • ILS ont des revendication sociales et pas un ordre politique. C’ est peut etre le debut d’ un mouvement plus important, mais si demain on leur construirait un hopital des routes et des universites ou l’ enseignement serait en arabe, ILS rentrerons chez eux satisfaits, come au Mzab! Ils ne refusent ni l’ islamisation ni l’ arabisation!!! Certe leur souffrance me touche, comme s’il s’agissait de kabylie, mais ils manquent d’ encadrement politique. Toute ma sincere solidarite’ biensur!!

    • Pour ce faire il faut d’abord faire taire tous les KDS et les indics Kabyles. Sans renseignements fournis par toute cette secte harki, les militaires ne peuvent rien en Kabylie à moins d’un génocide.

  5. Comme les Mozabites, les rifains et les chaouis vont droit vers l’assimilation. Les chaouis ont èté absorbés par l’arabisation des generaux, les mozabites sont condamnés à faire de mauvais arabes grace à l’eur islam qui occupe leur archetype, les rifains ont la possibilitè de choisir. S’ils croient que l’islam serait neutre alors ils se gourent. Le levier d’arabisation par excellence est bien l’islam. Plus vous vous islamisez plus vous vous arabisez, l’inverse est aussi valable, c’est le cas des chaouis qlesquels de l’arabisation finiront dans l’islamisation. L’arabitè etant une ideolgie et pas vraiement un mode de vie en afrique du nord, la langue donc vehicule en substrat la symbolique islamique. De meme l’idée beate d’un islam Algerien ou marocain ne sont en réalité que des phases d’islamisation, lesquels ont pour aboutissement en se perfectionnant, l’arrivée à l’islam radical ou wahabite. C’est le cas de l’islam dit des zaouias qui grace à l’école arabe fit faire le saut qualitatif aux islamistes algériens qui revendiquaient plus d’islam vrai. Donc point de synchretisme culturel ou religieux. Si bien que les Africains deviennent toujours plus islamiques et plus arabes. Souvent lutter pour les droits pose les problémes des moyens et chaque moyen porte en soi des finalités potentielles visibles ou invisibles. Comme les tunisiens qui faute d’analyse culturelle de model societal sont passés de la dictature de benali à celle des islamistes. Le choix civilisationnel précède le choix politique il lui donne une coherence globale , ce qui est le préalable de la polis. Seulement une fois établie la vision de la société future, trouver les moyens coherents à cette vision. Revendiquer plus de justice sociale et le manque de clareté dans la vision politique culturelle c’est nier la dimension matérielle et se positionner dans l’odre moral, ce qui porterait la société, par cette inertie vers la solution facile, c’est à dire au choix d’un ordre moral: quoi de mieux rassurant et moral que le religieux?

    • Sans être d’accord avec l’intrusion du religieux dans le discours du leader RIFAIN Mr ZEFZAFI, à travers l’histoire de l’Afrique du Nord les AMAZIGH Marocains ont toujours utilisé la religion musulmane comme bouclier, pour se défendre contre les invasions arabo-islamiques.
      Selon IBN KHALDUN, voir « les prolégomènes » (introduction à l’histoire universelle) à chaque fois que l’ISLAM est utilisé comme moyen d’accession au POUVOIR, par les Arabo-islamiques les AMAZIGHS se retirent momentanément de cette religion, ce phénomène s’est produit 12 fois dans l’histoire.

      Parfois les Amazighs utilisent les différents rites musulmans pour s’affranchir de la domination Arabe, notamment du temps des OMEYYADES et des ABASSIDES, la fondation de la dynastie FATIMIDES par les KOUTAMA (tribu de l’Est de la Kabylie est un exemple) il en est de même pour les différents Royaumes Berbères Marocains d’obédience islamique.

      Pour vaincre l’islam idéologique vecteur de l’hégémonie arabe, il faut créer des Etats nationaux AMAZIGH, à même de contenir une certaine vision de l’Islam comme culte et non pas comme idéologie, dans cet exercice des pays comme la TURQUIE d’ATATURK,
      L’IRAN du Chah ou le PAKISTAN de Mme Benazir Bhutto ont largement réussis dans cet exercice.

      • Desole’ mais nous avions toujours cherche’ de nous liberer en recourant au mauvais moyen: c’ est a dire un islam « autoctone ». L’histoire contemporaine a demontre’ que les zaouias n’etaient pas un autres islam, mais une phase de l’ islamisation. En effet, c’est l’ islam Algerien qui a fusione’ dans l’ islam standard. Dans les annees 80 on aurait rigole’ de voire le hidjah, helas on est au bourkini. Ceci est un indice de comment la sustitution est rapide unilaterale, parce que le rapport est vertical. Entra un imam algerien et un saoudien les islamistes obeiront toujours plus au saoudien, parce que l’absolut l’emporte toujours sur la dimensioni tempo delle, qui est accessorie en terme religieux. La decennie noire en est l’ exemple.

      • Proposons aux marocains un Republique Federale berbere d’Afrique du Nord. Une discontinuite’ au magreb arabe et son levier d’ occupation, des uns et des autres! Unique moyen de donner une orientation unitaire des differents mouvements Amazighs

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici