Collectif Populaire « S.O.S je brûle » dénonce

3
Bedoui à ,Tizi

COMMUNIQUE (Tamurt) – L’hypocrisie du régime d’Alger s’exprime. Depuis des années, le peuple est délaissé, l’environnement est pollué. Mais le miracle vient de se produire ce 17 juillet 2017! Le ministre de l’intérieur, Noureddine Bedoui, s’est déplacé au village At Yehya Mussa. En effet, il a promis aux populations locales,  une indemnisation de toutes les victimes de ces derniers incendies de forêts. Quelle perfidie! 

Après une grande mobilisation populaire, de la part du monde associatif, des collectifs populaires et des comités de villages en Kabylie et à l’étranger, le régime d’Alger a senti la menace. Oui! Car sauf, l’autogestion, l’autonomie d’action et les initiatives collectives  peuvent être un paravent à l’Etat, synonyme d’oppression et d’asservissement des peuples. Pour cette raison, le régime d’Alger est intervenu, dans le but de saper les fondements de cette forme de démocratie participative et constructive d’une société égalitaire et émancipée.

Notre collectif (Collectif populaire S.O.S je brûle) dénonce fermement cette attitude malsaine et appelle à la vigilance et à la reprise de l’esprit de solidarité, qui caractérise notre société d’antan. Un pyromane ne peut pas être aussi le pompier.

Collectif SOS Je brûle

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici