Saïd Bouteflika se prépare pour 2019

12

ALGÉRIE (Tamurt) – Le déplacement du patron du FLN, ce dimanche, à la ville des Genêts est riche en enseignements. Ould Abbès a affirmé que Saïd Bouteflka a le droit de se présenter aux élections présidentielles de 2019 qu s’approchent à grand pas.

Une phase qui confirme que le frère de Bouteflika agit dans l’ombre pour la succession officielle à son frère en 2019. Un scénario que tout le monde préconise. Ould Abbès a glissé cette phrase à la presse à Tizi-Ouzou pour faire comprendre aux kabyles que le régime ne changera pas. Sinon pourquoi Ould Abbès, certainement autorisé par le concerné, Saïd Bouteflika, a choisi la ville de Tizi-Ouzou pour annoncer indirectement la candidature du frère du président? Le régime veut certainement tâter le terrain. En dehors de la Kabylie, aucune autre région ne se lèvera ou s’opposera contre Said Bouteflika.

Ce dernier, qui est déjà officieusement aux commandes, a toutes les cartes entres ses mains pour réaliser le rêve tant caressé. Surtout depuis qu’il a écarté le général Toufik, qui était auparavant, et depuis 1999, sa bête noire et son obstacle. Même au niveau international, plus particulièrement la France, on est favorable à l’élection de Saïd Bouteflika à la magistrature suprême. Pour la Kabylie, Said Bouteflika ou un autre, le régime Algérien restera toujours un régime colonial. Les kabyles  ne sont pas vraiment intéressés par la succession de Bouteflika. Ils veulent leur indépendance.

Ravah Amokrane 

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici