Marche pour la liberté d’expression à Aokas

1
Marche à Aokas

AOKAS (Tamurt) – L’impressionnante foule, qui a répondu à l’appel de la société civile d’Aokas pour une marche ce samedi, a redonné ses lettres de noblesse à la culture dans cette belle station balnéaire, bastion de toutes les luttes pour la démocratie et l’identité.

Plus d’un millier de personnes, de toutes les tendances politiques mais éprises toutes de culture, ont arpenté les artères de la ville, sous un soleil de plomb, armés du seul livre qu’ils tenaient tous à la main. C’est sous le slogan « Un livre à la main, main dans la main » que la société civile d’Aokas a organisé une marche pour la défense de la liberté d’expression. Cette action d’envergure a été décidée suite à l’interdiction d’une série de conférences que devait organiser le café littéraire de la localité.

Après avoir bombé le torse devant les autorités et les services de sécurité qui étaient, ce jour, absents, les « marcheurs » se sont arrêtés devant le siège du centre culturel Rahmani Slimane d’Aokas où il y a eu des prises de parole. Les animateurs du café littéraire et l’invité à la conférence du jour, Chawki Amari, ont, tour à tour, pris la parole. Ce samedi, la population d’Aokas a redonné confiance au monde de la culture. D’ailleurs Chawki Amari dira qu’une marche avec un livre à la main pour défendre la culture, c’est unique en son genre.

Amaynut

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici