Décédé le 5 août 1994 : Et si Mustapha Bacha pouvait voir le RCD d’aujourd’hui… 

4
BACHA RCD

KABYLIE (Tamurt) – On serait tenté de dire que les militants du Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD) des années quatre-vingt-dix, qui ne sont plus de ce monde, ont eu, en quelque sorte, la chance d’avoir été épargnés de voir dans quel précipice le RCD a été plongé.

C’est le cas, entre autres, de Mustapha Bacha qui était l’une des chevilles ouvrières du RCD à son lancement. Il était d’ailleurs membre fondateur du parti qui a commencé à semer l’espoir avant de verser dans la trahison. Mustapha Bacha se serait retourné dans sa tombe en voyant à quoi est réduit le RCD aujourd’hui. Le parti, lancé par la crème des militants de la Kabylie, est devenu  ces dernières années une coquille vide dont l’ex-président passe son temps à faire des tournées pour parler de Chérif Kheddam et dont la totalité des membres fondateurs a démissionné ou ont été exclus. Alors qu’une troisième tendance est constituée de kabyles de service passant leur temps à faire la brosse au chef du moment. A l’occasion du 23eme anniversaire du décès de Mustapha Bacha, terrassé par une crise cardiaque en 1994, un programme commémoratif est annoncé pour samedi prochain au village natal de l’ancien militant du Mouvement culturel berbère dans son village natal, Tassaft Ouguemoun. Il y a aura une cérémonie de recueillement sur la tombe du défunt, suivie d’une table-ronde de témoignages d’anciens compagnons de Mustapha Bacha.

Le programme, a été initié par la Fondation portant le nom du défunt militant. Mustapha Bacha a occupé de nombreuses fonctions dans les rangs du RCD quand ce parti donnait encore l’impression d’être un parti démocratique. Il a été aussi un grand militant de la cause berbère. Il fût l’un des 24 détenus du printemps berbère. Matoub Lounes lui a même consacré une chanson, suite à son décès, dans son album de 1996. La chanson est intitulée : « Ahbib n tegrawla ».

Tahar Khellaf

4 COMMENTAIRES

  1. En toute honnêteté, je ne vois aucune différence entre le RCD et la voie choisie par le MAK. Dans 20 ans on dira surement  » les militants du MAK des années 2010, qui ne sont plus de ce monde, ont eu, en quelque sorte, la chance d’avoir été épargnés de voir dans quel précipice le MAK a été plongé ».

    • C’est quoi le Monaco, la Suissse, la Bulgarie, la Grece, et tant d’autres petits pays, comme Monaco (un rocher aubord de l’eau, Malte une ile, etc. . . . Ce sont les Etats representant les valeurs, cultures et civilisations uniques, de Peuples specifiques par quelques traits et caracteristiques particulieres, c.a.d. differents des autres qui produisent/aboutissent a des Valeurs-Humaines particulieres.

      La question qui se pose alors est, pourquoi les Algeriens s’opposent-ils a ce que nous formions notre petit pays ? Ou est-ce les « Algeriens? » qui s’y opposent . . . Ou plutot, les Algerianistes ? c.a.d. desKabyles dont les interets ne sont pas en Kabylie, mais ailleurs. Des harkis – c’est ca le terme. Et par cela, il fautenttendre DEPOURVUS DES VALEURS INTRINSEQUES A LA CULTURE ET VALEUR KABYLES DU TRAVAIL, COMME LE REVELE LA DEMANDE D’AIDE POUR PLANTER DES OLIVIERS !!! Il n’y a besoin nid’un million ni de X. Le nombre d’Oliviers qu’on peut recenser en Kabylie, correspond exactement a celui plante’s par les Kabyles de leurs propres mains et moyens !!! Pourquoi nous cherche-t-on des associations bizarres avecle regime ? « C’est notre droit ! » dixit un certain lounis, dont les Sous, paye’s par les seuls consommateurs de ses tins-tins . . . Les Kabyles. Le verre est dans le fruit.

      Voici

  2. Monsieur le journalist la chanson de matoub Lounes ahviv n tagrawla ete hommage a said Moukbel directeur de journal le matin, c vrai matoub ete proche de RCD dans ces denieres annees mais crois moi Il partage pas leur idees . je connais tres bien Lounes .et la preuve le livre da yala sadiki a bien expliquer cette chanson .. le RCD c lui qui a devise la kabylie pour deranger ait ahmed .car une kabylie uni ca veut dire ait ahmed pourais etre elu president de l algerie . vive le MAK Republique kabyle

  3. L’échec du RCD et du FFS à démocratiser l’Algérie sont les causes principales de l’effondrement de ces deux partis qui n’ont pas fait leur autocritique.Ces partis sont vus comme des partis kabyles par les algériens.Or les kabyles et les algériens n’ont ni la même langue,ni la même identité,ni les mêmes aspirations.Leur déclin est inéluctable et profite au MAK qui une ligne politique claire en rupture totale avec les niaiseries de ces deux formations qui ont réussi l’échec total après 27 ans de lutte dans la légalité.La grande illusion de 1990 a pris fin en décembre 1991 et surtout au printemps noir de 2001.Etant moi-même un ex.militant du RCD dont je ne renie pas les valeurs qu’il a défendu,je trouve aujourd’hui qu’il fait fausse route et que la seule alternative pour la Kabylie c’est le MAK.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici