Les services de sécurité cherchent les noms des journalistes souverainistes

1
Vive la liberté de la presseVive la liberté de la presse
Vive la liberté de la presse

ALGÉRIE (Tamurt)  – Le régime colonial d’Alger veut en finir avec la presse indépendante kabyle. Après le blocage de pas moins de neuf sites d’information kabyles qui soutiennent les mouvements indépendantistes, dont Tamurt-Info, les services de sécurité cherchent a établir une liste complète des journalistes qui alimentent  ces sites souverainistes.

Si certains sont connus, des journalistes qui exercent dans des quotidiens algériens ne sont pas encore démasqués, puisqu’il n’ont pas le choix que de signer avec des pseudonymes leurs articles de presse et comptes rendus. C’est sur cette catégorie de journalistes que les services « El Moukhabarat » s’intéressent davantage. Et si la police politique veut démasquer tous les journalistes des sites d’information kabyles, qui dérangent le régime colonial, ce n’est guère fortuit. Le régime agira contre eux certainement. « Tout journaliste qui exerce dans la presse algérienne, quel que soit le titre, et qui collabore avec la presse indépendante kabyle sera certainement licencié », nous révèle un journaliste  kabyle. Ce dernier pense même que des poursuites judiciaires seront enclenchées contre eux .  » Ces derniers jours les services de sécurités mènent des investigations pour démasquer les journalistes qui collaborent avec Tamurt, K24 et autres.

Ce n’est pas les chefs d’inculpation qui manqueront pour les poursuivre en justice, dont l’atteinte à l’unité nationale par exemple. Les lignes éditoriales de ces journaux dérangent et avec la généralisation de l’accès à l’internet, cette presse kabyle cartonne et fait largement l’ombre aux journaux du régime, qu’ils soient arabophones ou francophones. Les services de sécurité vont certainement agir », prévient notre interlocuteur qui affirme que des éléments des renseignements généraux lui ont demandé s’il ne connait pas certains pseudonymes.

Ravah Amokrane 

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici