Boumédiène a tué plus de chefs historiques que l’armée française

7

ALGERIE (Tamurt) – Curieusement les crimes commis par Boumédiène ont refait surface d’une manière remarquable ces derniers temps. Plusieurs médias, pourtant proches du régime d’Alger, en parlent. Il semble qu’une bonne partie des Algériens commencent à découvrir le vrai visage de Boukharouba. Certains des anciens adeptes de Boukharouba n’ont pas caché leur consternation, mais d’autres, malheureusement, continuent à le vénérer.

Les réseaux sociaux et certains acteurs politiques kabyles ont joué un rôle important dans cette campagne médiatique qui a dévoilé les crimes de Boumédiène. Nourdine Aït Hamouda ne rate aucune occasion de qualifier Boukharouba, alias Bouemdiènne, de « criminel de guerre et de l’allié fidèle de la France » sur tous les plateaux de télévision.

Récemment, des photos de l’exécution du colonel Chabani, ordonné par Benbella et Boukharouba, ont été publiées pour la première fois sur les réseaux sociaux. Le Colonel Chabani avait refusé,  pour rappel, d’attaquer les maquisards du FFS en Kabylie en 1964, ce qui lui a valu une exécution sommaire.

Pour Boumédiène, les statistiques indiquent qu’il a liquidé plus de chefs historiques de l’armée de libération que l’armée française. En plus d’avoir poussé à l’exile Hocine Aït Ahmed et Boudiaf, il a réussi à liquider Krim Belkacem, ce que les Français n’ont jamais réussi. Il a tué aussi Mouhamed Khider, pour ne citer que cet exemple. Même l’armée Française n’a pas exécuté les six chefs historiques capturés en 1956.

Boumédiène est un criminel et a légué une haine envers les kabyles. La France l’a placé au régime pour se venger contre la Kabylie qui a déclenché la guerre en novembre 1954.

Ravah Amokrane

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici