Djamel Allam à la clôture du festival de la chanson amazighe

festival chanson amazighe à Vgayet

BOUGIE (Tamurt) – La 15e édition du festival de la chanson amazighe a pris fin, le dimanche soir, avec la production, au niveau de la placette du palmier de Bougie, du grand chanteur kabyle Ali Amrane. Le moment d’émotion de l’assistance était lorsque Djamel Allam, donné pour mort y compris par notre site qui a repris une fausse information et pour laquelle la rédaction s’excuse encore une autre fois auprès de celui-ci et de toute la Kabylie, est monté sur scène pour donner l’accolade à Ali Amrane et lui remettre une attestation de remerciement pour sa participation au festival.

A l’entame de cette dernière soirée, de jeunes  chanteurs, à l’instar de Bouzidi et Benzaïd, se sont produits avant de laisser le micro au maestro Ali Amrane. Tout au long de ce festival, plusieurs chanteurs connus ont égayé les soirées des habitants de la région  de Bougie qui se déplaçaient en masse pour assister à ces veillées estivales nocturnes. Il faut reconnaitre que suite à l’absence d’une programmation festive spéciale saison estivale, cette édition est venue combler le vide. Il ya eu une bonne animation durant les quelques jours qu’a duré le festival.

Dans le cadre de cette rencontre culturelle, il y a eu, comme annoncé par nos soins, l’organisation en parallèle du concours du meilleur musicien. Cinq noms sont sortis du lot pour s’accaparer des premiers prix en percussion (Derbouka et tar), piano, Banjo et violon. Il faut dire que le jury, composé de professeurs de musique, a eu du mal à départager les candidats.

Amaynut