Le RAJ se penche sur l’implication de la jeunesse dans la vie politique 

1
Université d'été RAJ à Tichy

ALGÉRIE (Tamurt) – Le désintérêt total des jeunes vis-à-vis de la politique a incité l’association RAJ, l’une des appendices du FFS, à organiser, à compter d’aujourd’hui jusqu’au samedi, son université d’été sous le slogan « La jeunesse et l’engagement politique ». Elle se déroulera dans un camp de toile de la station balnéaire de Tichy, à l’Est de Bougie.

Selon les membres organisateurs, l’objectif est de lutter contre la dépolitisation de la jeunesse, potentiel humain et force de changement et du progrès démocratique et social, en parvenant à sa sensibilisation sur la nécessité de s’organiser et de s’investir dans la lutte politique, citoyenne et pacifique. Ils insisteront sur le fait qu’il faut se faire entendre, se faire comprendre, se faire représenter et de participer dans le processus de prise de décision à tous les niveaux et dans tous les domaines. Le sociologue et chercheur Nacer Djabi, les syndicalistes Nouredine Bouderbala et Achour Idir, le député Nacer Abdoune, l’avocat Zakaria Belahrache et les universitaires Adel Abderzak, Abdelouahab Chiter, Lakhdar Benharira, Redouane Boudjema, Cherifa Bouatta, Malika Rahal, Hacene Metref et Hakim Addad développeront une série de conférences et animeront des ateliers autour, entre autres, de la jeunesse, la gouvernance, l’migration et la problématique de l’emploi.

En parlant de l’éducation, les conférenciers insisteront sur le fait qu’elle  doit être un moyen de donner aux enfants comme aux adultes la possibilité d’accès aux savoir, à la technologie et à la modernité tout en gardant leur identité, elle est aussi un moyen de leurs donner la possibilité de participer activement à la transformation des sociétés dans les quelles ils vivent. Par aileurs, la jeunesse est l’avenir de tout pays. Par conséquent, le développement et l’épanouissement d’une société ne peuvent pas se réaliser sans l’implication d’une manière effective et efficace des citoyens, notamment les jeunes dans l’élaboration des politiques publiques qui prennent en considération leurs attentes et doléances, dans la gestion et la prise de décision dans les affaires publiques.

Amaynut

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici