Saïd Bouteflika ne veut plus entendre parler d’une académie pour Tamazight

10
Tamazight Di Lakul

ALGÉRIE (Tamurt) – Le projet de la réalisation d’une académie pour la langue Tamzight ne verra jamais le jour en Algérie. Un projet qui a fait trop de bruit après la fausse officialisation de Tamazight par le régime colonial Algérien.

Plusieurs personnalités kabyles commençaient à convoiter le poste de Directeur général de cette académie. Citons,, entres autres, Brahim Tazaghart, Abdenour Abdeslam, Saïd Chemakh, etc. Mais depuis plus de six mois personne ne parle de cette fameuse académie. Selon des sources fiables, Saïd Bouteflika, le vrai chef d’Etat, ne veut plus entendre de ce projet. De ce fait, la langue Tamazight ne sera transcrite ni en arabe, ni en Français ni en Tifinagh. Elle n’existera jamais dans les institutions Algériennes. Tamazight, demeurera une langue juste orale, tant que l’Afrique du nord et surtout la Kabylie, est sous domination des idéologies arabo-musulmanes. Seule la libération des Etats Amazighes garantira la promotion et le développement de la langue Tamazight.

Une langue qui est menacée même de disparition tant que la situation n’a pas changé.La polémique sur les caractères a réserver pour l’écriture de Tamazight n’a servi à rien. Saïd Bouteflika, comme tous les autres décideurs algériens, étouffe toujours chaque initiative dans l’œuf pour faire disparaître la langue des nord Africains, Tamazight. Une langue qui ne pourra pas résister plus longtemps à l’acharnement du colonialisme algérien.

Ravah Amokrane 

10 COMMENTAIRES

  1. Je peux vous poser une question ?
    Pourquoi vous n’avez pas publier mon commentaire d’hier ?
    Vous passez votre temps à critiquer le régime antidémocratique du pays mais vous n’hésitez pas à censurer les commentaires des autres.

  2. Au diable soit le triptyque( malefique)!!! Une superposition de paroles qui sert a’ gagner di temps, et ainsi faire passer en sourdine la notion d’ Etat arabe.

  3. Une langue, un peuple ont besoin d’un Etat, d’une armée et d’une constitution pour exister. L’officialisation tardive de Tamazight par le pouvoir colonial Algérien ne freinera ou ne changera quoi que ce soit à notre détermination et notre choix pour un État Kabyle souverain. Il est trop tard messieurs les KDS vous et vos maitres, avez trop tardés, maintenant que votre crédibilité est nulle, depuis votre dernier carnage du printemps noir (128 morts par balles).
    Nous savons que vous êtes capable de tout, nous ne sommes dupes de rien, « fakou » comme vous dites. La différence entre une langue et un dialecte ne se situe pas qu’au niveau de la linguistique mais au niveau politique. Même officielle ce pouvoir fera de Tamazight un sous-dialecte. Ce n’est pas une Algérie dictatoriale née arabe dont le premier acte a été la répression des Kabyles entre 1963 et 1965, qui prendra soin de Tamazight. « Une langue a besoin d’un Etat, d’une armée et d’une constitution pour exister ».
    Depuis que Tamazight est officielle et nationale celons vos souhaits, qui a-t-il de nouveau pour la promotion de cette langue ? hormis qu’elle soit prise en otage par le pouvoir dictatorial d’Alger ?
    Il est trop tard pour la cohabitation, désormais nous n’avons que faire de Tamazight dans la constitution Algérienne. Nous nous battrons pour la constitution de Taqvaylit dans son propre pays et dans sa propre constitution. Dans l’honneur la liberté et l’indépendance. »
    Jamais vous n’aurez la langue de mes ancêtres !

  4. Le projet des nationalistes arabes « baathistes » à pour but la disparition de toute trace des AMAZIGH en Afrique du Nord.
    L’indépendance de l’AZAWAD à été empêchée par l’introduction des islamo-intégristes-terroristes au sein des mouvements TOUAREG par les services Algériens avec l’aide de l’Arabie Saoudite, du QATAR, et la dictature Malienne, ce qui a fait le jeu de FAFA, pour saper toute idée d’indépendance et noyer ce territoire dans la violence.
    Le Chef du groupe islamo-terroriste « ANSAR EDDINE » ex Ambassadeur du Mali à RIYAD (Arabie Saoudite) à été reçu à plusieurs reprise à Alger au palais d’EL-MOURADIA par BOUTEFLIKA, durant les années 2013 et 2014.
    Ce groupe terroriste est composé essentiellement des éléments de l’ethnie « Arabe » et de quelques TOUREG dissident du M.N.L.A, (Mouvement National de Libération de l’AZAWAD) est armée et financé par l’Algérie, le QATAR et l’Arabie Saoudite.

  5. Said B2 sait bien qu’en ouvrant la fenêtre de la berbérisation grâce à l’académie berbère , il pourrait ne plus pouvoir la refermer. Voilà , nous n’avons et n’aurons jamais droit qu’à de fausses promesses de la part des araboislamistes . Il faut continuer de faire avancer notre projet d’indépendance Kabyle contre vents et marées. Il n’y a point d’autre salut sinon il ne restera plus qu’à se zombifier comme le reste des habitants de l’Algérie

  6. Franchelent j aime bien ce terme  » état colonial Algerien en Kabylie . Ou crime colonial . Nous ne voulons pas imposer aux arabes de devenir de force des amazigh puisque ils ont en eux ce phénomène de rejet résistant al toute thérapie , ni eux nous imposer leur langue qui ne reflète aucunement l identité de chaque kabyle ou un amazigh Algerien qui veut cette culture . Tamazight langue officielle , une supercherie pour gagner du temps et freiner l avancée du MAK en leurant les kabyles – aux kabyles de comprendre une fois pour toutes qu on ne va pas se battre éternellement avec les bedouins pour qu il reconnaisse notre langue . Une langue n est viable que dans son propre état – L ennemi ne te dinnera jamais ta langue de peur de perdre la sienne – Unissons nous kabyles pour rejeter en masse l apprentissage de la la guerre arabe dans nos écoles et décider d officialiser nous même sur le terrain la langue amazigh

  7. «Tamazight, langue des nord-africains», QUI SONT CES NORD-AFRICAINS?
    Qui habite en ce moment l’Afrique du nord?
    Comment s’appelle ce ou ces peuples?
    Le monde entier sait que les pays de l’Afrique du nord sont habités par deux peuples: Les Amazighs et les Arabes.
    On sait de notoriété publique que les Arabes ne veulent rien savoir de tamazight.
    Alors cessons de dire SVP TAMAZIGHT LANGUE DES NORD-AFRICAINS.

    L’ARABE est la langue des Arabes
    TAMAZIGHT est la langue des Amazighs.
    L’avenir de l’arabe est assuré par les Arabes
    L’avenir de tamazight est assuré par ….? heuu …par qui? Said Bouteflika appartient à quel groupe ethnique?
    Dans tous les pays non démocratiques l’ethnie la plus puissante domine les autres ethnies et impose sa langue.
    C’est quoi la solution alors?

    Vive le MAK
    L’indépendance de la Kabylie, SEULE SOLUTION au problème kabylo-algérien!

  8. Faire accroire que Abdelaaziz et Said Boutefliqa gouvernent, c’est faire le jeux des vrais acteurs du pouvoir. Les Boutefliqas, le gouvernement, tous ça enfin, ce sont, au mieux, que des chargés de missions.
    Je ne crois pas un instant que Abdelaziz, Said, … soient pour ou contre Tamazight. Taqvaylit, Tamazight, la nord africanité, la profondeur méditerrannéenne, l’islamisme, le baathisme ou autres questions ne sont que des leviers utilisés avant Boutefliqa, pendant Boutefliqa et, à moins d’un cataclysmes algérien, après les Boutefliqa.
    Les Boutefliqa comme leurs prédécesseurs et tous les gouvernements civils, ont carte blanche pour s’enrichir enrichir leurs proches et lointaines relations, se bagarrer entre eux pour tel ou tel morceau. Ils n’ont ni le pouvoir d’arrêter tout ça ni d’aller au delà des lignes tracés.
    Le général Nezzar, un jour, parlant de Boutefliqa, l’a traité de « vieux canasson ». C’est une phrase qui résume la situation ce qu’est l’Algérie depuis la mort du criminel Boumedyen : les présidents – gouvernement – justice – presse, … ne sont que des canassons (des chevaux de cours) qui courent au profit des détenteurs du hara.

  9. AZUL
    Ne vous en fait pas,c’est leur bêtise qui permettra dans peu de temps à TAMAZIGHT, de reprendre sa place qui lui revient de droit dans sa terre ancestrale,et cela qu’ils le veuillent ou non. Le cours de l’histoire est en marche,personne ne pourrait l’arrêter,car il y va dans le sens de la libération des peuples opprimés,çà n’est qu’une question de temps.Cependant,une idée révolutionnaire avant gardiste ne pourrait naître ou surgir de ce genre de cerveau. Lui et ceux qui le soutiennent sont des médiocres qui ont baignés dans la sauce arabo-muzo-bathiste abrutissante,ils ne pourraient se comporter autrement que comme ils le font.Ils ne faudrait pas s’attendre à des miracles de ce genre de personne.Ils sont devenus la risée des occidentaux,lesquels peut-être qu’ils l’ignorent par dessus tout. Tanmirt

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici