Un député de Naama : « Le pouvoir favorise les kabyles et les chaouis »

7
Député Sadaoui Slimane

ALGÉRIE (Tamurt) – Sadaoui Slimane, un député Algérien de la wilaya de Naama, n’a pas trouvé quoi dire que d’accuser les kabyles et les chaouis de profiter seuls des richesses naturelles de l’Algérie. « Le pouvoir pistonne les kabyles et les chaouis à qui il accorde des privilèges et des avantages pour les développer au détriment des régions du sud », lâche le parlementaire, au physique d’un gorille qui donne l’impression de facilement l’identifier comme un richissime homme d’affaire.

Dans un arabe populaire et très compliqué à comprendre, ce qui laisse aussi comprendre qu’il n’a aucun niveau d’instruction, le parlementaire estime que  » c’est inconcevable que le bon Dieu nous accordés des richesses naturelles pour les gens du sud, mais un colonialisme opaque les fait profiter aux kabyles. On ne peut pas se taire devant ces injustices », clame le parlementaire qui n’a présenté aucune preuve ni aucun chiffre comme argument. « Lorsque Rabrab crie pour réclamer la part de la Kabylie pour son développement ce n’est pas du régionalisme, et lorsque un élu du sud dénonce le piston dont est favorisée la Kabylie c’est du régionalisme »s’indigne ce Slimane Sadaoui. Ce député qui a ciblé la Kabylie n’a soufflé aucun mot sur les milliards détournés par les Bouteflika,  Ghoul, Chakib Khalil, etc. Il ne sait peut être pas que même si sa région est défavorisée, elle  continue quand même à voter pour Bouteflika.

Et ce Bouteflika construit des mosquées à coup de milliards alors que « sa Naama » est dépourvue d’hôpitaux. Le comble, ce même député, et les habitants de sa région vont encore voter pour leur « prophète Bouteflika ou son frère » !  D’ailleurs il défend sa majesté: « Les gens du gouvernement dépensent l’argent pour la Kabylie sans autorisation de Bouteflika » laisse-t-il entendre.  Le député a glissé une petite vérité sans se rendre compte: On peut comprendre, à travers sa dernière phrase, que Bouteflika est inconscient et ne sait même pas ce qui se trame en Algérie.

Ravah Amokrane 

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici