Personne ne peut critiquer le financement aveugle du Polisario par Alger

7
Bouteflika au Polisario

TAMAZGHA (Tamurt) – Aucun journaliste ni aucune personnalité politique n’ose même pas évoquer le financement du Polisario par Alger depuis 1975. Personne ne peut souffler le moindre mot sur la volonté d’Alger de créer, à tout prix, une république Arabe au sud du Maroc.

Un vieux projet satanique de Boumediene qui a laissé derrière lui un litige éternel qui envenime toute l’Afrique du nord. Le régime d’Alger peut fermer l’œil sur toute sorte de critique, et y compris celles qui le qualifient d’assassin, mais jamais il tolérera la moindre critique envers le Polisario. Un mouvement séparatiste qui a coûté à l’Algérie des fortunes et des fortunes. A ce jour, aucun journal ni d’opposition ni d’autres ne pourra remettre en cause le financement du Polisario. « Si au moins l’Algérie se contente d’un soutien politique, mais  le comble c’est quelle dépense des milliards de dollars annuellement pour financer les institutions, l’armée et les ambassades du Polisario rien que pour déstabiliser le Maroc et lutter contre l’identité Amazighe en Afrique du nord », nous confie un ancien journaliste à Alger.

Quel intérêt pour l’Algérie de continuer dans cette politique rétrograde et à des effets néfastes qui perdure depuis 42 ans? Le Polisario n’aura jamais son indépendance de fait que les peuples de cette région affirment qu’ils sont Marocains. Ils ont compris dès le départ qu’Alger ne veut que déstabiliser la région et ce n’est pas pour leur liberté qu’elle les soutient. Sinon, pourquoi Alger n’a pas créé le Polisario du temps de la colonisation Espagnole? Boumediene a attendu que le Maroc récupère ses territoires pour créer le Polisario.

Ravah Amokrane 

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici