Maison de la culture Mouloud-Mammeri : Les activités religieuses se multiplient à Tizi Ouzou

2

TIZI-OUZOU (Tamurt) – La maison de la culture Mouloud-Mammeri de Tizi-Ouzou semble avoir perdu sa vocation. En effet, depuis quelques temps, cet établissement qui n’a de culturel que le nom multiplie l’organisation d’activités à caractère religieux au détriment des activités culturelles littéraires dont une partie était dédiée à l’amazighité.

On est vraiment loin de l’époque où on organisait des colloques de haut niveau sur des écrivains comme Kateb Yacine, Mohamed Dib ou Mouloud Feraoun. La maison de la culture ne fait désormais qu’abriter des séminaires à caractère religieux où les invités sont souvent des imams et des enseignants d’éducation islamique sans aucun bagage intellectuel.

Il ne se passe désormais pas un mois sans qu’une ou plusieurs activités du genre ne soient annoncées par les organisateurs de la maison de la culture Mouloud-Mammeri qui gagnerait d’ailleurs à prendre le nom de Omar Ibn El Khattab ou de Ali Ibn Abi Taleb au lieu de l’auteur de « la Colline oubliée ».

Pour le 26 septembre prochain, la maison de la culture en question abritera un salon du patrimoine immatériel dont le thème est, tenez-vous bien : « Traditions de solidarité et de communion ; cas de Taachourt ». Et le programme comprend, en plus des chants religieux, des démonstrations  sur les pratiques et rituels de taachourt : habits, henné…

On annonce une séance dédiée au chant traditionnel religieux, mais aussi une conférence qui sera animée par les représentants des zaouias, notamment les zaouias de Akal Aberkan, Sidi Ali Moussa …. Il y a quelques jours, le même établissement a rendu hommage pompeux, pendant plusieurs jours, à un directeur des affaires religieuses. Auparavant, un colloque sur la dimension spirituelle dans le patrimoine amazigh », et la liste est encore longue.

Tahar Khellaf

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici