Lakhdar Madjene, nouveau boss : Un cadre du FLN désigné Président de la JSK 

11

KABYLIE (Tamurt) – Le jeu, malsain et indigne, du pouvoir à l’égard de la Jeunesse sportive de Kabylie (JSK) se précise. En effet, c’est une figure connue du FLN (Front de Libération Nationale), l’ex-parti unique, en l’occurrence Lakhdar Madjene, qui vient d’être désigné nouveau président de la Jeunesse sportive de Kabylie.

Une figure du Front de libération nationale très connue à Tizi-Ouzou et qui s’est déjà porté candidat, à maintes reprises, pour être élu, lors d’élections, sur les listes du Front de libération nationale. Si dans le passé, le jeu du pouvoir était en quelque sorte maquillé même si Hannachi avait fait pire que ce qu’auraient fait cent cadres du FLN réunis, cette fois-ci, le pouvoir joue carte sur table. Il impose un président issu des rangs du parti de Djamel Ould Abbès. Le drame, c’est qu’un tel changement se produit dans l’indifférence générale. Jusque-là, aucune réaction n’a été enregistrée concernant la désignation d’un cadre du FLN à la tête de la JSK. Ainsi, Lakhdar Madjene remplace Hamid Sadmi dont la vie à la tête de la JSK a été très courte, deux mois seulement.

Lakhdar Madjène dirigera la JSK avec deux adjoints, membres du directoire du club à savoir Azeddine Ait Djoudi et Mohamed Zaououi. Lakhdar Madjene à peine désigné, il y a vingt quatre heures, à la tête du club, a commencé à faire des promesses comme dans une campagne électorale. Il a affirmé aux journalistes qu’il est venu à la JSK avec de grands projets qui sont à la hauteur de la dimension du club kabyle. Lakhdar Madjene a reconnu, toutefois, que sa mission est difficile et qu’il s’agit d’un immense chantier et un véritable défi.

Tahar Khellaf

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici