Tizi Ouzou : 27 communes échappent au FFS et au RCD

3
Bulletin vote FFS

TIZI OUZOU (Tamurt) – Alors qu’au lendemain de ce qui est conventionnellement appelé « l’ouverture démocratique de 1988 », le FFS et le RCD se partageaient toutes les communes de la Kabylie en général et celles de la wilaya de Tizi-Ouzou en particulier, les résultats des dernières élections municipales font ressortir que désormais, 27 communes sur les 67 que compte la wilaya de Tizi-Ouzou, échappent à ces deux partis politiques qui ne cessent de reculer pour avoir renié leurs principes fondateurs et leur raison d’exister.

Ce sont donc pas moins de 27 communes qui ne seront plus sous la houlette du FFS et du RCD. Pis encore, de grandes communes sont revenues à des partis politiques du Pouvoir à l’instar de Larabâa Nath Irathen où c’est désormais un maire du Parti unique qui va régner pour les cinq prochaines années. Larbâa Nath Irathen, région symbolique à plus d’un titre devient ainsi une localité qui sera sous la bénédiction de Djamel Ould Abbès et de tous les caciques du FLN, le parti qui a ruiné le pays et continue à y régner en toute impunité, comme si de rien n’était. Le Parti unique a sous sa chapelle pas moins de six communes dans la wilaya de Tizi-Ouzou, tout comme son frère cadet, le RND (Rassemblement National Démocratique) dont le chef n’est autre qu’un certain Ahmed Ouyahia. La débâcle du FFS et du RCD a même offert sur un plateau d’argent et pour la première fois dans l’histoire de la wilaya de Tizi-Ouzou une APC de la wilaya de Tizi-Ouzou à un parti islamiste, à savoir le Taj (Tajamou Amel Eldjzair) d’un certain Amar Ghoul, un transfuge du MSP de Mahfoud Nahnah.

Par ailleurs, neuf APC ont été arrachées par les indépendants comme Tizi-Ouzou et Azazga, pour ne citer que les plus importantes. L’APC de Boghni ne sera gouvernée ni par le FFS ni par le RCD, contrairement à tous les pronostics. Elle sera désormais sous l’autorité du Parti des Travailleurs de Louisa Hanoune alors que le Parti de Amara Benyounes va gérer quatre communes dont une commune arabophone, à savoir Sidi Naamane, qui avait dans le passé toujours voté pour le FLN. Comme quoi MPA ou FLN, c’est du pareil au même.

Tahar Khellaf pour Tamurt

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici