Les Algériens ont salué le destructeur de la statue d’Asdhif

28
Destruction Statue Ain Fouara Setif

ALGÉRIE (Tamurt) – Si en Kabylie une onde de choc et de consternation s’est emparée de la société civile suite aux images diffusées sur les réseaux sociaux faisant part de la réaction d’un salafiste qui a détruit la fameuse statue de la ville d’Asdhif (Sétif en Arabe), une bonne partie des Algériens, et sans surprise, a qualifié le barbu de héros national et l’a largement salué.

Il suffit juste de jeter un coup d’œil sur les commentaires diffusés en bas de l’écran de la chaîne islamiste Ennahar pour le constater. » Il a raison et c’est un héros », « Les statues sont Haram », « On ne veut pas de femmes nues dans nos rues », « la statue a été érigée par des juifs du temps de la France », « On est musulmans et cette statue n’a pas sa place dans notre société »,peut-on lire, entres autres, des commentaires diffusés en boucle par Ennahar qui propage la haine et qui alimente l’extrémisme religieux.

Les Algériens, dans leur majorité, sont extrémistes et ils affichent publiquement leur rejet de l’art et du savoir. Pour eux, il n’y a que leur religion qui doit avoir une place dans leur quotidien. L’art est interdit par leur religion ou leur idéologie. Peut-on vivre, dans une société qui fait de l’art et du savoir en général son ennemi? L’acte barbare de l’Islamiste d’Asdhif n’est que l’arbre qui cache la forêt. Les kabyles ne peuvent pas continuer à espérer un avenir en cauchemar avec des Algériens avec qui tout les sépare.

Ravah Amokrane 

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici