Le journal El watan presque banni en Kabylie

3

KABYLIE (Tamurt) – Le journal El Watan n’est plus lu en Kabylie comme avant. La chronique à caractère raciste et insultante publiée par ce journal récemment a provoqué une colère profonde en Kabylie, à commencer par les lecteurs d’El Watan qui sont très nombreux dans cette région.

La rédaction d’El Watan, qui a étonné tout le monde en publiant une chronique insultante envers les kabyles, n’a jamais présenté ses excuses. Une attitude qui confirme qu’El Watant a volontairement provoqué les kabyles, surtout que cette chronique a coïncidé avec le vote d’une loi par le parlement Algérien qui rejette la promotion de la langue Tamazight. De ce fait, ce journal qui ne cache plus sa haine envers les partis politiques kabyles et les mouvements indépendantistes de la région, n’est plus lu en Kabylie. C’est un réaction tout a fait logique. Des militants indépendantistes mènent même une campagne sur les réseaux sociaux pour dissuader les kabyles d’acheter ce journal, surtout qu’il traverse une crise financière sans précédent.

Ce canard est presque banni en Kabylie. « Je le reçois, mais je ne l’expose même pas. Aux rares clients qui me le demandent, je leur dis souvent que je ne l’ai pas reçu, je sais que c’est interdit par la loi, mais c’est ma manière de militer pour l’indépendance de la Kabylie », nous explique un buraliste de la ville de Tizi-Ouzou.

Ravah Amokrane 

3 COMMENTAIRES

  1. Ces kabyles au pouvoir sont au service de l’idéologie arabo-intégriste et d’un Etat tyrannique qui veut éradiquer l’identité kabyle avec l »arabisation/salafisation sauvage et forcée de la société kabyle. Ouyahia,Sidi Said et consort ont choisit le râtelier (lmewed) au lieur de l’honneur et la dignité.Pourquoi Ouyahia n’a pas mis fin au caractère facultatif de l’enseignement de tamazight ? Ces kabyles inconscients ou aliénés sont au service d’un Etat anti-kabyle et anti-amazigh .Qu’ont-ils fait pour la langue kabyle ?Rien de rien !

  2. A tous les indépendantistes Kabyles, je leur recommande d’apporter des réponses convaincantes aux questions pertinentes posées par le chanteur idir concernant l’idée de créer une entité indépendante en Kabylie car sincèrement on n’arrive pas à comprendre l’entêtement de certains à s’engouffrer dans une revendication aussi dangereuse en mettant en avant des causes aussi absurdes qu’inexactes comme par exemple la supposée pratique raciste envers les gens issus de ce cette région alors que la réalité fait que cette région est la mieux pourvue dans tous les domaines
    Politique,économique, infrastructures et autres comparativement aux autres région du pays.
    Rappelons aussi que le premier ministre est un Kabyle, le patron des patrons est un Kabyle, le chef du plus puissant syndicat est un Kabyle, l’Algerien le plus fortune est un Kabyle. Mais je devine la réponse à cette réalité: Ce sont des kabyles de service.

  3. En tant qu’indépendantiste kabyle,je ne me reconnais dans aucun quotidien algérien ni Elwatan,ni Liberté,ni le Soir (les autres titres sont inféodés au régime) qui sont tous allergiques et hostiles à toute idée d’une Kabylie libre .La naissance du MAK en 2001 a été accueillie avec hystérie par ces canards boiteux habitués aux discours ronronnants de « tamazight cause nationale » ou « la Kabylie bastion de la démocratie » et autres inepties dont certains kabyles entêtés n’arrivent pas à se débarrasser à ce jour.Malgré tout, je dois avouer que je lis toujours Elwatan (avec esprit très critique) car je n’ai pas le choix.La Kabylie libre est orpheline d’un média écrit heureusement qu’il y a internet.Vive les USA !

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici