Langue Tamazight : Le professeur Haddadou plaide pour la généralisation au Kabyle

7
Mohand Akli Haddadou
Mohand Akli Haddadou

TAMAZGHA (Tamurt) – C’est une véritable gifle que vient d’infliger le Professeur Mohand-Akli Haddadou (auteur d’une infinité de livres sur tamazight) aux « militants » de la cause amazighe de la dernière heure, comme Abderrezak Dourari et Mohand Arezki Ferrad.

Contrairement à ces deux derniers, qui ont découvert la langue amazighe tout récemment, à la faveur des privilèges qu’elle peut désormais procurer aux opportunistes, Mohand Akli Haddadou est un vieux routier dans le domaine de la recherche amazighe.

Mais comme il n’est pas docile ni un lèche-bottes, le pouvoir algérien l’a toujours marginalisé. Pourtant, Mohand Akli Haddadou est une compétence avérée dans le domaine de la recherche amazighe, en plus d’avoir enseigné depuis des décennies dans le département de la langue et culture amazighe de l’université de Tizi-Ouzou.

Il en est d’ailleurs l’un des pionniers. Lors de sa récente intervention, dans le sillage de la célébration du jour de l’An amazigh, Yennayer, Mohand-Akli Haddadou n’a pas hésité à répliquer diplomatiquement mais fermement aux défenseurs des caractères arabes pour la transcription amazighe et à ceux qui font mine de défendre aussi les autres variantes berbères pour éclipser la langue kabyle.

Bien évidemment, Haddadou a insisté sur le fait qu’il fallait procéder à la promotion de l’ensemble des variantes berbères dont le chaoui, le mozabite, le kabyle et le targui. L’orateur a également mis l’accent sur ce qui a été déjà produit dans les autres variantes berbères, en dépit de sa faiblesse criarde. Mais, quand il a été question des caractères de transcription, Haddadou s’est montré intransigeant. Pour choisir les caractères, il faut s’inspirer des expériences ayant déjà existé dans d’autres langues, a affirmé Haddadou.

Ce dernier a expliqué qu’actuellement et depuis plus d’un siècle des centaines d’ouvrages et de thèses ont été publiées dans la variante kabyle et en caractère latin. Le kabyle a donc pris une grande avance, a rappelé Haddadou, qui a de ce fait plaidé pour les caractères latins concernant la transcription de tamazight. De même que Haddadou a mis en avant des arguments scientifiques irrévocables pour dire que la variante kabyle devraient être, à son avis, prise comme locomotive dans le cas où il sera procédé à un travail de standardisation de tous les parlers berbères d’Algérie.

Le fait qu’un long chemin ait déjà été parcouru par le kabyle dans le domaine scientifique, académique et littéraire plaide pour ce choix. Mais cette option est difficile à faire admettre par les non-kabyles d’Algérie pour des raisons que tout le monde sait.

Tarik Haddouche

7 COMMENTAIRES

  1. On voit bien que tu vient de découvrir « Tamurt » qui a déjà une version en langue kabyle, il te suffit de cliquer sur le drapeau kabyle en haut du site.
    La généralisation de la langue kabyle en Kabylie oui. Tamazight doit être optionnelle ou facultative en dehors des régions berbérophones et l’arabe facultatif en Kabylie et dans les aires berbérophones.Le kabyle doit-être obligatoire en kabyle et première langue d’enseignement.Ceci doit se faire progressivement avec une instance régionale kabyle autonome qui doit revoir radicalement le système éducatif en Kabylie.Car je vois mal un enseignement en langue kabyle de l’islamisme alors que nous plaidons pour la laïcité.Doc tous les programmes scolaires doivent revus et corrigés pour éviter de former des zombies en langue kabyle.

  2. Bonne initiative que celle de ce grand professeur qui a compris que l’écriture latine sera un bon véhicule pour la langue tamazight contrairement à celle arabe qui a démontré depuis des siècles pour qui elle roulait, quitte à écraser les autres

  3. Tarik, commence toi dejá et ton equipe de tamurt á ecrire en votre langue maternele kabye que vous pretendez defendre puis allez critiqyer les autres. au lieu de travailler á perfectionner la langue des français , respectez vous vous même et votre langue, et redige vos articles dlau moins un par semaine en kabyles, et cessez de faire en sorte á ecxeler et seduire les françisant, cela releve d’un complexe deja bien gravé chez l’elite algerienne. et enfin je vous fais savoir que le français que vous essayez de perfectionner est dans les basses echelle ds le monde. excelez en anglais tant que vous y etes…. a ddarya n t3kkwazt !

    • Exactement ce site s exprime 90 pour 100 du temps en français et après parle de promotion de la langue kabyle. De plus il préfère le français pour l expression de l écriture tamazight du jamais vu. C comme si les chinois devait choisir entre le français et l arabe pour l expression de leur manque au détriment de leur propre ecriture. Nous avons déjà une écriture qui est millénaire donc ni arabe ni français notre écriture c Tifinagh. Ce site n’est rien d autre qu’une plaisanterie

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici