Langue Kabyle sur Internet: Appel aux Traducteurs

10
Tamazight, langue officielle oui...mais...
Tamazight, langue officielle oui...mais...

Dans le cadre d’un projet de renforcement de la présence de la langue kabyle (Tamaziγt de Kabylie) sur Internet, deux équipes ont entrepris un chantier en traduction automatique. Il s’agit d’intégrer la langue kabyle aux traducteurs Google et Bing.

Google et Microsoft veulent bien intégrer la langue kabyle à leurs différentes composantes électroniques mais ces compagnies ne peuvent faire une partie du travail à la place des Kabyles.

Un appel est lancé aux spécialistes dans la traduction en général et la traduction automatique en particulier pour rejoindre les équipes qui oeuvrent déjà à la réalisation du projet. Pour prendre contact avec elles: Google – alpha ou beta; Bing – alpha ou beta.

Un grand travail a été déjà fait sur Internet relativement à la traduction vers la langue kabyle. Il s’agit de la traduction du Système de Gestion de Contenu WordPress et du navigateur Firefox. Nous félicitons les auteurs qui ont réalisé cela. Continuons à renforcer la présence de notre langue sur Internet sans trop de bruit et sans trop de polémique.

Ul Illa
Coordonnateur du Projet
ul.illa@copahu.org

10 COMMENTAIRES

  1. Pourquoi félicite-t-on dans cet appel les auteurs de la traduction de l'interface du navigateur Firefox?
    A-t-on pris le soin d'analyser le niveau et qualité de traduction?
    Moi j'ai fait ce travail et j'ai trouvé que la traduction est horrible: plein de fautes d'écriture, utilisation de termes inadéquats, invention de mots de manière anarchique, structure syntaxique dérangée, phrases incompréhensibles … Bref, inutilisable et cela ne fait pas du bien à la langue de Mammeri.

    Il faut laisser ce travail aux gens bien formés et ne pas se précipiter dans de telles entreprises juste pour la forme et occuper le terrain. Les dégats sur la langue se paient cher.

    • Azul,

      Toute initiative à part celles destinées à démoraliser ou à saboter est à encourager/féliciter. Rien ni personne n'est parfait.

      Merci!

      Ul Illa

      • Azul

        Certes il faut encourager le bon travail sur notre langue (j'ai bien dit travail et pas seulement initiative), mais il faut aussi critiquer et exiger de la qualité pour élever le niveau et cultiver l'excellence. Quant à féliciter, il serait sage de le réserver au travail excellent, ne serait-ce que pour conserver la valeur de ce mot.

        Toute personne qui critique ne le fait pas nécessairement pour démoraliser. On a besoin de critiques et de "peer-review" pour faire un bon travail.

        Ce n'est pas une attitude à encourager de se réfugier derrière ce cliché: "personne n'est parfait". On peut facilement en abuser et l'invoquer pour dissimuler des négligences ou un manque d'effort et d'aplication pour faire le travail comme il faut. L'attitude qu'il me parait bénéfique d'encourager est d' oeuvrer continuellement pour s'améliorer et tendre vers la perfection.

        • Azul,

          Oui, la critique positive peut être bénéfique. Cela dépend aussi, à un certain degré, de la façon de critiquer. Il arrive qu'une bonne chose soit multipliée par -1 ou par 0 par le style.

          Si vous faites quelque chose de bon, je vous souhaite bonne continuation.

          Ul Illa

  2. Oui, il faudrait donner plus de détails sur les objectifs poursuivis. Ce projet a t-il une relation avec les activités de localisation sur Mozilla et autres? Comment les membres de ce projet traduiront le mot anglais « spring » à leur langue maternelle?

    • Azul,

      Aucun lien avec Mozilla! Il s'agit de faire usage des algorithmes de "Google Translate" et de "Bing Translator" pour traduire de la langue kabyle vers toutes les langues du monde et de celles-là vers la langue kabyle. Actuellement, nous avons besoin de traducteurs qui maîtrisent "parfaitement" la langue kabyle et d'autres langues. Techniquement, nous avons tous les experts qu'il faut. Cela nous a pris plus de trois ans de contact et de discussion pour nous réunir autour de ce projet que nous comptons mener à terme quelles que soient les entraves.

      Pour la traduction du mot "Spring", il va falloir préciser s'il s'agit de la langue anglaise. Si tel est le cas, le mot est polysémique. Il peut être verbe, nom…

      Les algorithmes en question sont conçus de façon à détecter le sens selon le contexte phrastique parmi d'autres. Ils peuvent même détecter les expressions figées et les figures de style. Ceux qui travaillent sur la traduction anglais/kabyle pourraient proposer un tas de traductions choisies parmi les mots les plus appropriés. Beaucoup de mots dans la langue kabyle sont peu/pas du tout utilisés. On pourrait, par exemple, choisir parmi cette liste (qui dit ma langue maternelle et mon régiolecte en Kabylie): Tiǧujga, Uqqaṛ, Uɛuk, Aqerdac, Iẓirmeṭ, Tigezzelt, Azerβuβ, Ajeqleβ, Azqiqqeḥ, Ini, Azdud, Iluyan, Afan, Acaxuṭ, Aṛuḥani, Tiɣirdemt, Ustu, Aneyyur, Tiqfilt, Taxsayt

      On pourrait même introduire du suprasegmental pour résoudre plein de problèmes qui pourraient survenir. On pourrait, par exemple, affecter le nombre de sens que l'on veut à un seul mot juste en jouant sur l'accent. De cette façon, le mot "Tafsut" pourrait avoir dix, cent… sens différents.

      Pour terminer ce texte, nous précisons que ce projet inclut un dictionnaire électronique (kabyle/kabyle) pour nous faire comprendre. Cela va de soi.

      Bonne journée!

      Ul Illa

  3. Azul

    Comme remarque générale,. Il est nécessaire d’expliciter les objectifs d’un tel projet en détail pour que le lecteur puisse analyser si c’est une bonne idée de travailler gratuitement pour Google ou Microsoft.
    il est impératif comprendre les enjeux et bien maitriser les aspects techniques pertinents à un tel projet.

    De mon avis d’expert en informatique linguistique, ce projet est destructif pour notre langue s’il venait à être réalise, pour les raisons suivantes:

    1. Techniquement, il ne peut que produire des résultats très médiocres car les techniques de traduction utilisées par Google Translate ont une approche statistique. Ce qui nécessite une quantité énorme de textes bien écris, chose que notre langue n’a pas encore en ce moment.

    2. Du point de vue organisation et management du projet, Google Translate utilise une approche communautaire comme Wikipedia. Ce qui veut dire que n’importe qui peut contribuer. Pour une langue comme la nôtre, qui n’est pas encore stable dans l’écriture et n’est pas encore bien cernée linguistiquement, cela équivaut à un suicide. Le résultat sera un mélange destructif.

    3. Le processus de traduction est très complexe. En plus de la nécessité de maitriser sa langue, il faut aussi maitriser l’autre langue vers/depuis laquelle on traduit. Déjà qu’on ne maitrise pas encore bien notre langue, je vois mal d’où peuvent sortir des personnes parfaitement bilingues et capables de faire des traductions de bonne qualité.

    4. Du point de vue stratégie à long terme, toute connaissance sur notre langue transférée à Google ou Microsoft est une erreur monumentale qui se paiera cher.

    Alors, je propose d’oublier cette idée de traduction automatique de Google et Bing, et à sa place utiliser notre bonne volonté pour notre langue dans des petits projets à nous (que nous pouvons controller, gérer et mener à terme nous mêmes) qui peuvent construire la base de notre informatique linguistique et qui pourront être réellement utiles pour le développement de notre langue.

    On ne met pas la charrue avant les boeufs et on ne rattrape pas des siècles de retard en une année. Donnons le temps nécessaire au temps et en focalisant correctement notre énergie.

    Amirouche Mellal
    Docteur en informatique linguistique

    • Dr Mellal,

      Nous vous remercions pour votre intervention. Vous avez soulevé des points importants et objectifs.

      Nous sommes conscients que le travail qui nous attend est gigantesque. C’est le moins que l’on puisse en dire. C’est un projet à long-terme qu’on entame maintenant et que nous lèguerons de génération en génération jusqu’à sa réalisation. Le temps estimé pour sa réalisation, si tout se passe comme prévu, est de 30 ans. La naissance d’un État kabyle va certainement accélérer sa réalisation en octroyant un budget et un soutien spéciaux pour ce projet et d’autres dans le cadre de la prise en charge de notre langue écrasée par l’État algérien.

      La langue kabyle est très riche en vocabulaire et en expressions. Ce projet est réalisable sans avoir recours aux néologismes. Actuellement, nous avons des spécialistes en linguistique, en traduction, en statistiques, et en programmation. Les langues traitées pour le moment sont l’anglais, le français, l’arabe et le catalan.

      Si vous avez minutieusement consulté toute la liste des langues incluses dans le traducteur de Google, vous y avez assurément constaté la présence de langues qui, comme la langue kabyle, ont été bloquées dans leur épanouissement par des circonstances telles que la colonisation et la ségrégation.

      Ul Illa
      Coordonnateur du Projet
      Ph.D. en Mathématiques et Informatique
      ul.illa@copahu.org

      • Azul
        Merci pour la réponse.

        Je continue de vous écrire en public afin que les lecteurs puissent en bénéficier et potentiellement se joindre à la discussion.
        Il me semble que vous n’avez pas répondu à la question principale qui est d’expliciter en détail LES OBJECTIFS du projet que vous proposez. De là on pourra analyser si ils sont souhaitables et réalisables sur la plateforme Google/Bing. « The devil is in the detail ».

        Vous mentionnez la présence sur Google Translate de langues « bloquées dans leur épanouissement par des circonstances … ». Doit-on déduire de votre propos, que l’objectif qui vous tient à coeur dans ce projet est LA PRÉSENCE de notre langue sur Google Translate? Une question de prestige? (Je pense qu’il incombe au peuple qui la parle d’assurer l’épanouissement de sa langue . Quand on accepte pour nous et nos enfants d’aller à l’école étudier en arabe comme première langue, tout est dit.)

        Notre langue, plusieurs fois millénaires, est riche et unique au monde. Mais dire que ce projet n’aura pas recours aux néologismes (nouveaux mots), n’est pas réalistique. A moins de limiter le vocabulaire au niveau A (situations de communications simples). Une telle limitation fait partie des objectifs de ce projet?

        Une question anecdotique. Pourquoi proposez-vous de traiter l’arabe?

        Merci de spécifier les détails des objectifs/buts concrets de votre projet, pour pouvoir rentrer dans les considérations techniques et vous être utile.

        • Azul,

          Ce qui pouvait être rendu public, nous l'avions rendu public. Aussi, une page dédiée au projet sera mise en ligne et annoncée au moment approprié.

          Si le "diable" existe, il est probablement parfait synonyme de "humain". Vous savez, sans doute, que les projets kabyles subissent toutes sortes de blocages et de sabotages. Moins on en dit, mieux c'est.

          L'équipe continue à s'organiser, à discuter et, surtout, à bosser sur le projet. Sous l’eau. À huis-clos.

          Bonne continuation à vous!

          Ul Illa

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici