A partir d’aujourd’hui et demain : Grève des enseignants et des Commerçants à Tizi Ouzou

1

TIZI-OUZOU (Tamurt) – Le front social ne cesse de s’embraser et aujourd’hui, ce sont, de nouveau, les enseignants de toute la wilaya de Tizi-Ouzou qui entameront une grève illimitée alors que les commerçants, eux, observeront leur débrayage demain, mercredi 31 janvier, ainsi qu’un rassemblement de protestation devant le siège de la Casnos à la Nouvelle Ville, dès 8 heures.

Concernant le secteur de l’éducation, ce dernier sera paralysé suite à l’appel lancé par le syndicat autonome le Cnapeste, à peine trois semaines, après la suspension de la grève qui avait duré deux mois rappelle-t-on. Lors de la rencontre entre les responsables du syndicat Cnapeste et des responsables du ministère de l’Education nationale en début de semaine, des solutions n’ont pas eu être trouvées aux revendications des enseignants. Ce qui a poussé le syndicat Cnapeste à passer à l’action en lançant une nouvelle grève illimitée au moment où, dans les deux wilayas de Blida et Bougie, la grève dans l’éducation perdure depuis plusieurs mois.

Au lieu de faire preuve de sagesse en privilégiant l’apaisement, la ministre de l’Education nationale brandit la menace de licencier tous les enseignants qui observent la grève en plus de la suspension de leurs salaires. Des décisions qui ne font qu’ajouter de l’huile sur le feu. Et cette nouvelle grève illimitée n’est que le résultat de l’entêtement de la ministre de l’Education nationale dont le chantage constitue la seule réponse aux revendications légitimes des enseignants des cycles primaire, moyen et secondaire. Par ailleurs, les commerçants sont aussi montés au créneau suite à la sourde oreille opposée par les responsables du secteur quant à la prise en charge de leurs revendications comme celle inhérente au maintien du taux de cotisation à la sécurité sociale à 32 400 DA.

D’ailleurs, pour tenter de se faire entendre, les commerçants de la wilaya ont annoncé l’observation d’un sit-in de protestation  demain, mercredi, devant le siège de la Casnos à Tizi-Ouzou. Les commerçants déplorent aussi le fait que leurs confrères aient été poursuivis en justice pour défaut de paiement des cotisations en questions au moment où les commerçants vivent une situation financière des plus difficiles à cause de la crise économique engendrée par les mesures d’austérité nées de la crise économique ayant suivi la chute du prix du pétrole en 2015.

Tahar Khellaf

1 COMMENTAIRE

  1. Tikhobett sans terme et plaire a la puissance du monde et mm temps crainte du gel des biens
    des personnes étrangers au USA :
    Lire sur le sujet de plaisance ; L'article Anissa Boumediene provoque la colère du régime théocratique de Téhéran est apparu en premier sur Algérie Patriotique. . Anissa Boumediene provoque la colère du régime théocratique de Téhéran

    La veuve de Houari Boumediène, épouse de l’ancien dictateur et criminel algérien Mohamed Boukharouba, semble etre touchée dans son amour propre par un de nos articles qui a rappelé qu’elle a hérité de l’argent de son mari. Anissa Boumediène a réagi a travers un des journaux du régime d’Alger pour insulter notre journal Tamurt. »Le journal électronique auquel vous faites allusion est Tamurt, qui revendique l’indépendance de la Kabylie et qui a proféré d’odieuses calomnies à l’encontre du président Boumediene en prétendant qu’il “possédait une fortune qu’on ne peut estimer” et qu’il avait “au moins deux comptes à l’étranger dont un dans une banque juive à New-York”, déclare Anissa Boumediène.

    Selon le texte rendu public par le Bureau de contrôle des avoirs étrangers du département du Trésor américain, l’ancien chef d’Etat gambien s’est rendu coupable « des antécédents de violations graves des droits de l’homme et de corruption », durant son règne de 22 ans, rapporte BBC AFRIQUE.
    Il est accusé d’avoir pillé au moins 50.000.000 de dollars de fonds publics avant de quitter le pouvoir en janvier dernier après une crise post-électorale.
    A noter que les sanctions prises contre Yahya Jammeh sont conformes à une loi visant les responsables de graves infractions aux droits de l’homme dans le monde entier.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici