Des centaines d’automobilistes de Tizi Ouzou empêchés de se rendre à Alger

0
Automobilistes a tizi ouzou
Automobilistes a tizi ouzou

KABYLIE (Tamurt) – Des centaines d’automobilistes, chauffeurs de bus, passagers et conducteurs de camions, partis de Tizi Ouzou, hier pour aller vers la capitale Alger, ont souffert le martyre durant toute la journée. Non seulement ils n’ont pas pu se rendre à leur destination mais ils n’ont pas pu, non plus, faire demi-tour. Un scénario qui devient fréquent de plus en plus.

Une anarchie générale a régné tout au long de la journée d’hier sur l’autoroute Tizi Ouzou-Alger, des deux côtés de la Route nationale 12. Le blocage du trafic routier a commencé à partir de la sortie ouest de la ville Naciria d’un côté et de Thénia de l’autre. Ce sont les citoyens de plusieurs quartiers de la ville des Issers (quarante-cinq kilomètres à l’est de Tizi Ouzou) qui ont barré la route de force en utilisant toutes sortes d’objets hétéroclites. Les citoyens en question ont agi suite au drame qui venait de frapper l’une des familles habitant dans la localité suite au décès d’une fillette, qui avait été percutée de plein fouet par un chauffard qui circulait à vive allure. La pauvre fillette a été tuée au moment où elle tentait de traverser l’autoroute (RN 12) en l’absence d’une passerelle.

Une passerelle que les habitants des Issers ne cessent de revendiquer depuis plusieurs années car sachant qu’un jour ou l’autre le drame surgira. Hier donc, le calvaire des centaines d’automobilistes et voyageurs a duré pendant de longues heures. Ceux qui avaient des affaires urgentes à régler à Alger ont dû prendre leur mal en patience. Il en est de même pour ceux, par exemple, qui devaient prendre un avion à l’aéroport d’Alger, etc. Ce n’est que vers la fin de l’après midi que la circulation automobile a repris normalement, a-t-on constaté.

Tarik Haddouche

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici