Rejet de l’enseignement de l’arabe à Bgayet : La police fait le guet devant les lycées

0
police algerie
police algerie

BGAYET (Tamurt) – Après un soulèvement des lycéens qui ont boycotté les cours de la langue arabe par principe de réciprocité aux parents d’élèves arabophones qui se sont élevés contre l’enseignement obligatoire de Tamazight dans certains établissements pilotes, la tension a baissé depuis quelques jours.

Les élèves ont, dans leur majorité, repris le chemin de l’école alors que les services de sécurité sont aux aguets. Aux alentours de tous les lycées de Kabylie, il y a trois à quatre agents de police en tenue civile qui scrutent les moindres faits et gestes. Ils pensent que ce sont des étrangers aux établissements qui sont derrière le boycott de l’arabe. Ils semblent oublier que ce sont les algériens arabophones qui ont été les premiers à refuser d’étudier Tamazight et que les kabyles ont réagi par rapport à ce rejet injustifié et raciste.

Concernant la grande marche prévue pour ce dimanche, elle n’a pas eu lieu car non médiatisé et lez climat n’aurait pas pu permettre son organisation. Il a commencé à pleuvoir, à Vgayet, dès la mi-journée de ce dimanche.

Amaynut pour Tamurt

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici