Un maire kabyle reçoit avec les honneurs l’anti-kabyle, Naima Salhi

3
Le maire de Naciria recevant Naima Sahli
Le maire de Naciria recevant Naima Sahli

BOUMERDES (Tamurt) – Ancien député, de la wilaya de Boumerdes, actuel maire FFS de la commune de Laazib et candidat de cette wilaya pour les sénatoriales du 29 du mois en cours,  Belkacem Benamar a reçu, en son  domicile, l’ennemie numéro un des kabyles, la députée Naima Salhi, en l’occurrence.

Les kabyles, via les réseaux sociaux, ont appelé la direction du FFS à exclure cet énergumène de  ses rangs comme elle l’a fait pour Chaffaa Bouiche et Salima Ghezzali. Faute de quoi, cette formation politique sera bannie à jamais de la Kabylie. Il est vrai que depuis quelques temps, au FFS, on se sent plutôt nationaliste algérien que kabyle. On est arrivé à mettre une candidate arabe pour le compte de la wilaya de Bgayet et aujourd’hui, elle est députée de cette région.

En tous les cas, FFS ou RCD, seuls les mouvements indépendantistes cherchent l’intérêt de la Kabylie et de son peuple. Alors, ile est temps que la population prenne conscience et bannisse toutes ces formations politiques, véritables appendices du pouvoir.

Amaynut pour Tamurt   

3 COMMENTAIRES

  1. Les arabisés se croient plus arabes que les arabes et se soumettent à leur maître Saoudien , tandis que les FFS et autres tubes digestifs KDS en voie d’arabisation cirent les pompes des arabisés. Plus bas que ça tu meurs !

  2. Dommage que le ridicule ne tue pas. Ce pantin qui arbore cette écharpe qui ne représente absolument rien, que la mime de l’écharpe tricolore française, n’a vraiment pas de quoi être fière. Quel honneur peut on tirer de recevoir l’ancienne Maîtresse D’Aboudjerra Soltani? En dehors de partis indépendantistes point de partis en kabylie. FFS/RCD/RND/FLN que d’opportunistes non représentatifs du peuple kabyle. Des corrompus désignés qui ne doivent leur présence qu’a leurs Maîtres d’Alger. Comment peut il en être autrement, quand, même dans leur discours ils essaient de baragouiner une langue arabe classique dont peu de gens kabyles comprennent quelques mots. La haine de soi, fait des ravages, l’honneur et la dignité vendus à l’encan. Cet affront doit être lavé, peu importe le coût.
    Il me vient à l’esprit ce terçet d’un poème de si mohand qui dit:
    Maintenant la valetaille a le vent en poupe
    c’est elle qui commande.
    Les charognards ont le pouvoir.
    Les chefs sont des entremetteurs.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici