Assassinat de Abane : « C’est Krim Belkacem qui a pris la décision »

6
Belaid Abane

KABYLIE (TAMURT) – C’est Krim Belkacem, en personne, qui a pris la décision de l’assassinat de Abane Ramdane. Les autres chefs de la Révolution (Boussouf, Bentobal, etc.) ayant participé à cet assassinat politique, ont adhéré bien entendu au choix fait unilatéralement par Krim Belkacem, lequel devenait trop encombrant pour celui qui deviendra le chef de la délégation du FLN à Evian.

Ce sont là les révélations écrites, non pas au conditionnel mais de manière affirmative, de Belaid Abane, neveu de Abane Ramdane, dans son dernier livre consacré entièrement à l’assassinat de celui qu’on qualifie d’architecte du congrès de la Soummam. Le livre en question est intitulé : « Tout sur l’assassinat de Abane Ramdane : qui, comment, pourquoi, et après ? ». Dans le livre en question, Belaid Abane précise que pendant des décennies, même les historiens les plus compétents ont évité d’évoquer de manière directe l’assassinat de Abane. Quand il s’agit de ce sujet, les historiens, au lieu d’évoquer l’assassinat de Abane Ramdane, parlent plutôt de « l’affaire Abane Ramdane ». Or, selon Belaid Abane, il n’y a pas d’affaire Abane mais l’assassinat de Abane. L’auteur et parent de Abane Ramdane rappelle en outre que Krim et Abane ne se sont jamais entendus. Il existe une infinité de témoignages de témoins oculaires concernant les mésententes fréquentes entre les deux hommes.

Il en est de même s’agissant du fait que la décision d’assassiner Abane Ramdane avait d’abord été prise par Karim Belkacem, tout seul. C’est certes une vérité amère, avoue Belaid Abane, mais c’est la vérité, hélas. Belaid Abane parle de problèmes de rivalité entre les deux kabyles voire de jalousie : Abane vivant, Krim Belkacem n’aurait jamais pu être le chef de la Révolution nationale, puisque Abane avait toutes les qualités requises pour l’être et aucun autre révolutionnaire ne pouvait le concurrencer sur ce point. Krim avait compris cette réalité qui lui déplaisait et avait décidé de passer à l’acte surtout que Abane a plusieurs fois rappelé à l’ordre Krim, de manière brutale compte tenue de sa franchise, ajoute Belaid Abane.

Belaid Abane cite plusieurs acteurs et témoins concernant la véracité du fait que c’est Krim Belkacem en personne qui a décidé de tuer Abane. Parmi les noms cités et qui corrobore cette version des faits, il y a celui du Colonel Amar Ouamrane. Belaid Abane ajoute, en outre, que même après l’assassinat de Abane Ramdane, Krim Belkacem n’a jamais exprimé aucun regret. Il a continué d’assumer son acte jusqu’au bout. Krim Belkacem a même affirmé, selon Belaid Abane : « Si c’était à refaire, je n’hésiterais pas ».

Tarik Haddouche

https://www.facebook.com/2219103165037560/videos/366766443882556/

6 COMMENTAIRES

  1. Krim a fait peut-être assassiner Abane. Mais qui a fait assassiner BENNAI OUALI, Amar OULD HAMOUDA, EMBAREK AIT MENGUELET ??? C’est bien ABANE. D’ailleurs formule prémonitoire de Benbaia Ouali, qui répond à un émissaire de Abane en disant je cites, « vous direz à Abane, en creusant ma tombe, tu creuses aussi la tienne. »

  2. Azul,
    Mass Belaid Abane lance des affirmations très graves sur un point qui n’a pas été résolu par les historiens, faute d’accès à des archives, si elles existent (ce n’est pas sûr), ou des témoignages corroborés (un seul témoin ne suffit pas, et ici, il n’y a pas de témoin !!!!). De deux choses l’une, où Mas Belaid a des preuves, et il doit nous les montrer, où il n’en a pas, il doit tout simplement se taire. Or, il n’a pas de preuves, sinon, elles seraient déjà connues depuis longtemps. Tout cela est peut-être un jeu pour lui, à la recherche de je ne sais quelle célébrité, en exploitant les morts, mais les conséquences sur la DÉMORALISATION des Kabyles est énorme. Je considère, personnellement, que toute démoralisation des Kabyles doit être assimilée à un acte de haute trahison envers agdud aqvayli, et son auteur doit être, selon notre loi ancestrale, banni pour le reste de sa misérable vie de tamurt iqvayliyen. Etre le neveu de Abane ne donne aucun droit de blablater à tout va. Et je ne défends pas Krim, ni Abane. Pour la nouvelle génération de Kabyles, ils font partie d’un logiciel ancien (le nationalisme algérien). Nous voulons un autre logiciel, celui du nationalisme kabyle, point barre. Par ailleurs, Abane, pour le meilleur ou le pire, de même que Krim Belkacem appartiennent à toute la Kabylie, voire au-delà. Nous en avons marre du vedettariat, du narcissisme, et du zaimisme, du bavardage stérile sur les plateaux, ou des interviews fielleuses. Ras le bol, mais vraiment, ras le bol. Il faut que ça s’arrête, et MAINTENANT !! Nous avons un combat pour la survie de notre peuple, de notre langue, et de notre culture, attaqués de toutes parts à mener. C’est notre priorité ABSOLUE. Un dernier mot : le nationalisme kabyle sera un jour dépassé lui aussi, peut-être au profit d’une confédération amazighe (si Imazighen se réveillent), mais pour l’instant, c’est le seul projet CONCRET REALISABLE, car il y a un territoire, la Kabylie, un peuple, agdud aqvayli, une langue, taqvaylit (ou tamazight taqvaylit) et une histoire de combats et de mobilisations, qui remonte à plusieurs siècles, faite par nos femmes, comme Fadhma N’soumer (notre Tin Hinan), ou plus récemment dans l’histoire, Katia Bengana, assassinée par des islamistes, qui s’en prennent aujourd’hui à Sonia Mahoui, ainsi que des hommes, comme Abane, Krim, Amirouche, Mohand Aarav Bessaoud…
    Aqvayli kan

    • Tanemmirt a gma Aqvayli kan, tu as bien exprimé la pensés des kabyles qui ont vu, qui on apprit et qui veulent avancer. La Kabylie d’abord. Azul fellak

  3. Qui lui as dit que c’est Krim Belkacem qui a incite les autres a assassiner Abane Ramdane ???? Je trouve les declarations de ce monsieur tres troublantes et infondees. Il est clair que c’est l’un des membres du clan des assassins qui lui a raconte ce mensonge. C’est absolument HONTEUX!

    • Ayizem,
      Je ne suis pas historien , mais je suis l histoire du mouvement nationalisme Algérien depuis plus de 30 , Krim a été sans doute le plus grand maquisard , mais je n arrive pas à lui pardonner l assassinat de Abane , car sachez que sans son aval jamais au grand jamais un autre ne toucherait Abane , ce n est pas l envie qui leur manque , mais les rapports de force étaient tels que rien ne se déciderait sans le oui de Krim .

  4. Le combat pour l’émancipation de la Kabylie du joug algérien nécessite la participation de tous ses enfants notamment les plus en vue d’entre eux tel cet historien. Nous souhaitons lire ses contributions sur ce sujet s’il y en a.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici