L’Arabie Saoudite construit une gigantesque mosquée à Maâtkas

Mosquée Maâtkas
Mosquée Maâtkas

MAATKAS (TAMURT) – La main étrangère et bien sûr diabolique, sévit en Kabylie. Ell a sévi avec la plus grande complicité du régime algérien. L’Arabie Saoudite vient de finir la construction d’une gigantesque mosquée dans la localité de Maâtkas.

Selon une déclaration envoyée par un groupe de citoyens de la région, « l’argent provient de l’ambassade d’Arabie Saoudite, par l’intermédiaire de Hocine Gheham, un Algérois, qui y travaille en tant qu’interprète (interpréter quoi?). Cet individu distribue de l’argent à ceux qui acceptent de prendre le projet de construire dans leur village, à hauteur de 3 milliards de dinars par mosquée. La personne recrutée se charge ensuite d’exécuter ce plan au niveau de son village ». Ce n’est pas un cas singulier; des centaines de mosquées sont construites en Kabylie par l’ambassade d’Arabie Saoudite. La déclaration précise qu’à Maâtkas, cet individu, Hocine Gheham est connu et tout le monde se méfie de lui. Il a amassé une fortune et circule avec une voiture Mercedes Benz. Il a un statut semblable à celui des Bachaghas du temps de l’administration turque (un officiel gradé). Les personnes qu’il approche pour mener à bout ces projets sont souvent démunies, dépourvues de valeurs kabyles et prêts à tout pour une somme d’argent ».

« La question qui se pose: comment arrivent-ils à avoir des autorisations de l’administration algérienne sans faire d’enquête sur la provenance de ces sommes d’argent injectées alors que les projets économique de nature à générer des emplois et absorber le chômage sont bloqués par cette même administration? Cela suggère que l’administration algérienne est au courant et complice », précisent dans leur déclaration. Et d’ajouter, « Il s’agit bien du projet de wahhabisation et d’arabisation de la Kabylie, avec l’Association Iqra que nous avons déjà dénoncée. La Kabylie doit trouver un moyen de mettre fin à ce génocide culturel wahhabite. Les comités de village doivent être réhabilités et expurger les Kabyles de service chapeautés par les partis de la régence d’Alger (RND, FLN, HAMAS, etc). »

Nadir S