Procès Tamurt/Anissa Boumédiène ce lundi à Paris

11
La justice en France
La justice en France

PARIS (TAMURT COMMUNIQUE ) – Le 1 juillet 2019, à 9h, le journal en ligne Tamurt.info comparaitra devant les juges de la 17e chambre du Tribunal de Grande Instance, siégeant au Palais de Justice de Paris, Parvis du Tribunal, 75017 Paris. Il est accusé de diffamation par Madame Anissa Boumediène. Cette dernière demande l’application de la loi pénale et la condamnation du responsable du journal à une somme de 300.000€ à titre de dommages et intérêts pour atteinte à son honneur et à sa dignité. Comme si l’honneur avait une valeur marchande !

Le motif de la plainte de Madame Boumediène est un article publié par notre journal, en date du 18 septembre 2017, intitulé « Boumediène possédait un compte dans une banque à New-York ». Une première comparution a eu lieu le lundi 8 mars 2018 à 9h et la plaidoirie avait été fixée pour le 1 juillet 2019 à 9h. Lors de la première comparution Madame Anissa Boumediène était présente. Lyazid Abid était représenté par son avocat, Maître AhceneBozetine.

Pour rappel, l’information selon laquelle Houari Boumediène détenait des comptes aux USA, dans une banque américaine, était publiée par la presse arabophone. Dans son article, Tamurt.info n’avait fait que reprendre l’information avant de conclure que le tyran d’Alger, qui a confisqué l’indépendance algérienne, n’est qu’un voleur comme Bouteflika et autres.
Outre cette plainte, le journal Tamurt est ciblé par diverses personnalités politiques et culturelles proches du régime dont d’anciens membres du Bureau politique de l’époque du FLN, parti unique.

C’est pourquoi, il faut le soutenir. L’audience est publique. Nous invitons tous les kabyles, les amis de la Kabylie et de Tamazgha à venir nombreux pour soutenir le journal Tamurt et son responsable pour que le vent de liberté qui souffle sur notre patrie, la Kabylie, triomphe sur la tyrannie et le colonialisme.

La Rédaction

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici