Les Algériens considèrent-ils vraiment les Kabyles comme leurs frères?

24
Les femmes kabyles
Les femmes kabyles

KABYLIE (TAMURT) – Des milliers d’Algériens sortent dans la rue pour faire chuter leur régime. Dans certaines villes, des manifestants scandent même des slogans de fraternité avec les Kabyles.  » Kabyles et arabes Khawa Khawa », crient-ils. Sont-ils vraiment sincères? Pourquoi ils ont attendus 2019 pour se rendre compte que les Kabyles sont leurs frères? Puis, en dehors des slogans, sur le terrain les Algériens ont-ils fait un jour preuve de fraternité avec les Kabyles?

La réponse tout le monde la connait. Faut juste jeter un petit coup d’œil aux assemblées locales pour se rendre compte que le FFS et le RCD ne compte presque aucun siège d’élu en dehors de la Kabylie. Ce seul exemple suffit, à lui seul, pour répondre à toutes les questions posées plus haut. Pour savoir pourquoi les Algériens font appel en ce moment à la fraternité kabyle, inutile d’être un grand analyste politique pour le comprendre. Les Algériens dans les moments de détresse appellent toujours leurs frères kabyles à la rescousse. Comme durant la guerre de libération, durant les catastrophes naturelles, ou bien durant les famines des siècles derniers.

Une fois la période de guerre ou de conflit finie, les Algériens oublient  non seulement leurs « frères »kabyles, mais ils lescombattent toute fois en sachent qu’ils se sont liberés grace aux Kabyles. L’exemple du soulèvement armée du FFS en 1963 doit être bien analysé et pris en compte. Que les Algériens aujourd’hui se libèrent de leur junte militaire. Si les Kabyles ne libèrent pas leur Kabylie, ils seront toujours appelés à revivre le drame de 1963.

Nadir S

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici