la France coloniale et Boumedienne parents du racisme et du régionalisme en Algérie

7
Boumedienne
Boumedienne

ALGERIE (TAMURT) – En cette période particulière que traverse l’Algérie, la Kabylie est plus que jamais visée par le clan dominant au sein du régime d’Alger. Les militaires surfent sur le régionalisme et le racisme anti-Kabyle pour construire l’unité des peuples d’Algérie.

Pour comprendre l’origine du racisme anti-kabyle en Algérie, il faut remonter au siècle dernier, durant la période coloniale. La France a crée à l’époque ce qu’elle appelait les bureaux arabes. Une politique qui consistait à arabiser les Algériens et leur ôter leurs langue, identité et culture Amazighe. A indépendance, Boukharouba, Alias Boumedienne, a repris la même politique, mais avec des pratiques plus racistes et régionalistes. Boumedienne interdisait même aux Kabyles de s’exprimer en Kabyle. Il a opté pour une politique xénophobe et il a crée des tensions entres Kabyles et Algériens et entres Algériens et Marocains.

La haine de Boumedienne envers les Kabyle l’a amené à exécuter les chefs historiques de cette région qui ont pourtant joué un rôle de premier plan pour la libération de l’Algérie. La culture haineuse de Boumedienne est ancrée à ce jour dans la société algérienne. Elle a été développée par la mouvance islamistes et les militaires.

Nadir S

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici