L’armée algérienne détruit la tombe de Kamel Eddine Fekhar

8
La tombe de Kamel Eddine Fekhar
La tombe de Kamel Eddine Fekhar

ALGER (TAMURT) – Assassiné par les gardiens de la prison de Blida, le 28 mai dernier, le militant mozabite Kamel Eddine Fekhar dérange la junte militaire au pouvoir en Algérie même depuis sa tombe. Enterré au cimetière d’El Alia, à Alger, sa tombe a été profanée et même détruite par l’armée algérienne.

Personne d’autre à part les décideurs ne peuvent commettre un tel forfait, dans un cimetière surveillé jour comme nuit par des policiers, puisque c’est le cimetière des dignitaires du régime et plusieurs personnalité et figure historiques algérienne. La junte militaire est la seule responsable de l’assassinat de Kamel Eddine Fekhar et de la profanation de sa tombe. Détruire une tombe est l’acte le plus ignoble. Ce que l’armée algérienne vient de commettre démontre bien que Gaid Salah peut à n’importe quel moment commettre des carnage contre les Mozabites ou les Kabyles.

Le racisme est assumé par les militaires algériens. La destruction de la tombe du Docteur Fekhar est une déclaration de guerre contre les Amazighe par l’armée islamiste Algérienne. En plus des emprisonnement des militants kabyles, les liquidations physiques des opposants réels au régime militaire est une menace que les militaires brandissent. Que faire devant une telle situation dramatique? En attendant la réponse à cette question, qui sera la prochaine cible ?

Nadir S

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici