Les Algériens ne savent pas quoi faire de leur révolution

5
Le Hirak
Le Hirak

ALGERIE (TAMURT) – La crise politique que vit l’Algérie risque d’avoir des conséquences auxquelles personnes ne s’attendait. Les militaires ne veulent rien entendre et refusent de lâcher du lest. Ce pays se trouve dans l’impasse. Dépourvu d’une vraie classe politique, les Algériens ne savent même pas quoi faire de leur révolution.

Accepter la politique du régime ou continuer le combat? Mais pourquoi continuer puisque les Algériens n’ont pas une classe politique ni des hommes politiques compétents et fiables? Les Algériens sont dans l’impasse. Le régime sera certainement maintenu. La démocratie n’est pas une culture dans ce pays, ni au sein du régime, ni au sein de la société civile. La classe politique Kabyle est restée en Kabylie. Les Algériens ne veulent pas de partis Kabyles même dans cette situation de crise. Il préfèrent les militaires ou bien les islamiste, sinon les deux à la fois, que de confier leur Algérie à un parti politique kabyle.

Portant, les seuls partis politiques qui ont vraiment des projets de societé sont les partis kabyles, à savoir le FFS et le RCD. Au rythme ou évoluent la situation en Algérie, le chaos total n’est pas à écarter. L’Algérie frôle la dislocation et la Kabylie doit se préparer à cette éventualité pour ne pas, elle aussi,  sombrer dans le chaos. Le temps est venu pour installer des institutions kabyles et pourquoi pas des assemblées élues pour prendre le destin de la Kabylie en main.

Nadir S

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici