Le tigre « n’était pas d’origine amazighe »

2
Un tigre de 11 mois abattu en Algérie
Un tigre de 11 mois abattu en Algérie

ALGÉRIE (TAMURT) – Le tigre était pourtant naturalisé. Il était du zoo de Touggourt. Il fallait qu’il soit rescapé et non massacré et sa peau sûrement vendue par les autorités coloniales d’Alger ! Mais celles-ci ne connaisssent que la force des armes et non de l’esprit et de l’âme !

Le vétérinaire du zoo et le service de protection des animaux n’ont-ils pas les moyens pour le capturer vivant. L’argent destiné à ce genre d’action a été fatalement, comme d’habitude, détourné par les corrupteurs et corrompus. Souvenez-vous, la Gendarmerie algérienne (voire la presse On-line Kabyle Tamurt et algérienne) a protégé les maîtres du règime obséquieux d’Alger, ces émirs du Moyen-Orient arabe, venant braconner dans le sud algérien et tuer des espèces animales protégées par la législation mondiale que l’Algérie a ratifiée. Le territoire étant amazigh et non-arabe, les responsables algériens n’ont en cure. De Gaulle, ce visionnaire nationaliste français, l’a bien reconnu en préférant les BAPISTES benbadissiens (Ben Bella et Cie) et non les algériens restés amazighs.

Aujourd’hui le drapeau palestinien est préféré aux drapeaux AMAZIGHS et KABYLES. « PAUVRES TAGMATISTES (KHAWAWISTES) KABYLES QUI N’ONT PAS SU » pour paraphraser Bessaoud Mohand Arab. Dans un pays de droit, les assassins du TIGRE, seront poursuivis en justice, qu’ils soient militaires ou civils. Aux KABYLES de montrer, que le peuple KABYLE est un peuple respectueux de LA NATURE dont nos enfants seraient fiers. C’EST LEUR LÈG.

Hsen Ammour

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici